Crédit : Getty Images via AFP

LNH

Jonathan Huberdeau a le dernier mot sur les Panthers

Publié | Mis à jour

Jonathan Huberdeau s’est fait discret à son retour en Floride, son premier depuis qu’il a été échangé aux Flames de Calgary par les Panthers. Le Québécois a tout de même été en mesure de rendre la monnaie de sa pièce à son ancienne équipe, puisque les visiteurs l’ont emporté 5 à 4 en tirs de barrage, samedi.

Le meilleur pointeur de l’histoire des Panthers avait visiblement le cœur gros en saluant les partisans au FLA Live Arena. L’organisation a rendu hommage en vidéo au hockeyeur de Saint-Jérôme et à MacKenzie Weegar, qui ont fait partie de la même transaction le 22 juillet dernier.

Voyez l'hommage dans la vidéo, ci-dessus.

«La période d’échauffement a été émotive, a admis Aleksander Barkov, qui a joué neuf saisons avec Huberdeau, lui dont les propos ont été repris par le site de la Ligue nationale. Ça l’a été dur à entendre que ces deux gars n’allaient pas être de retour durant la saison morte. Maintenant on les voit de l’autre côté et on réalise qu’ils ne sont plus ici. J’espère qu’ils sont heureux, mais nous avons tourné la page depuis un moment déjà.»

Ce coup de théâtre estival, où deux marqueurs de plus de 100 points en 2021-2022 ont changé d’adresse, a également permis à Matthew Tkachuk de bouger. Si ce dernier s’est distingué avec un but et une mention d’aide, c’est Huberdeau et les Flames qui ont eu le dernier mot en fusillade.

L’attaquant de 29 ans a été l’un des deux joueurs des siens à toucher la cible en tirs de barrage, l’autre étant Rasmus Andersson. Huberdeau, qui n’a pas amassé de point dans cette rencontre, s’est exécuté devant une foule mitigée.

«Ça l’a fait du bien, a avoué Huberdeau. Je voulais gagner, évidemment, alors c’était énorme de marquer ce but lors des tirs de barrage. C’était plaisant.»

Jacob Markstrom s’est dressé devant les Panthers au bon moment, lui qui a terminé avec 31 arrêts, à l’instar de son vis-à-vis Spencer Knight.

Adam Ruzicka a connu un très bon match pour les Flames en amassant trois points, dont deux buts. Laissé de côté par l’entraîneur-chef Darryl Sutter pendant tout le mois d’octobre, le Slovaque compte désormais huit points en autant de rencontres en novembre.

«Ce fût un bon match, a expliqué l’entraîneur-chef des Flames Darryl Sutter. Nous avons fait face à beaucoup d’adversité durant ce match.»

Colin White, Sam Reinhart et Eetu Luostarinen ont assuré la réplique pour les Panthers, qui ont subi un deuxième revers consécutif.