LNH

Qui arrêtera les Devils?

Publié | Mis à jour

La brillante séquence des Devils du New Jersey est toujours bien vivante et les hommes de l’entraîneur-chef Lindy Ruff n’ont sûrement pas l’intention de cesser leurs succès de sitôt.

Ainsi, même Auston Matthews et les Maple Leafs de Toronto ont subi les foudres des Devils, jeudi. Avec un but tôt en prolongation dans un gain de 3 à 2, Yegor Sharangovich a prolongé à 11 la série de victoires du club. Celui-ci a aussi égalé sa performance de 11 triomphes de suite de la campagne 2005-2006 et se trouve à deux autres de la marque de concession datant de 2000-2001.  

Bref, tout se déroule «à un train d’enfer» au New Jersey, où Ruff est en train de bâtir une solide candidature pour l’obtention du prochain trophée Jack-Adams, remis à l’instructeur-chef de l’année dans la Ligue nationale de hockey (LNH).

Effectivement, peu de gens ont prévu voir les Diables se hisser au sommet de la section Métropolitaine en plein cœur du mois de novembre. Quelles sont les explications de ce départ éclatant? Pour Sharangovich, la réponse est simple.

«Je crois que c’est vraiment bon pour le club, car nous travaillons constamment, a-t-il commenté au site NHL.com. Nous effectuons notre boulot pendant trois périodes. On joue du hockey rapide et efficace. Cette fois, nous n’avons pas laissé d’espace à Toronto et on a obtenu des occasions de marquer à la suite de revirements.»

Pour sa part, l’attaquant Nico Hischier rappelle l’importance de suivre le plan de match des entraîneurs et de rester sourd devant les prophètes de malheur qui s’attendent à voir les Devils chuter au classement.

«Nous sommes une bonne équipe, une très bonne, même. On a confiance en chaque coéquipier ici et nous disputons de l’excellent hockey. Il n’est pas facile de nous affronter, a-t-il précisé. Il y avait certainement beaucoup de regards fixés vers nous [à Toronto], mais nous essayons seulement de nous concentrer sur notre jeu. À nos yeux, l’identité de nos adversaires importe peu. Nous tentons de suivre constamment un plan et on veut prôner un style qui définit les Devils. C’est ce que nous avons accompli récemment et voilà pourquoi nous affichons ce dossier.»

Un voyage parfait?

La formation de Ruff pourrait atteindre la douzaine de gains d’affilée et compléter un voyage parfait dans l’est du Canada avec un autre succès, samedi, au domicile des Sénateurs d’Ottawa. Elle a d’ailleurs battu ceux-ci 4 à 3 en prolongation à Newark le 10 novembre. 

Si jamais elle y parvient, le record de concession sera à sa portée lundi, lorsque les Oilers d’Edmonton débarqueront au Prudential Center.

Dans l’Association de l’Est, les Devils talonnent les Bruins de Boston, premiers avec 30 points. Cependant, leur fiche de 14-3-0 leur vaut une priorité de six points au sommet de la Métropolitaine, les Hurricanes de la Caroline et les Islanders de New York partageant la deuxième place.