JiC

Kaiden Guhle mène la LNH dans une catégorie inquiétante

Publié | Mis à jour

En débutant la saison avec quatre recrues au sein de leur unité défensive, les Canadiens ne s'attendaient pas à être une puissance défensive. 

Néanmoins, le rendement global du groupe en a surpris plus d'un, et force est d'admettre que certaines recrues performent bien au-delà des attentes. En fait, en date du 10 octobre, le Tricolore avait un alignement dont l'âge moyen était de 26.2 ans. Un chiffre influencé par cette dite défensive, qui à elle seule avait plutôt une moyenne de 25.7 années.

Parmi ceux qui impressionnent vient en tête de file de Kaiden Guhle, qui occupe un rôle sur la première paire défensive avec David Savard, tout juste après avoir terminé son stage junior avec les Oil Kings d'Edmonton. Chose certaine, le numéro 21 du bleu-blanc-rouge appartient à la Ligue nationale de hockey. Mais est-ce que le défenseur du CH en a trop sur les épaules? 

C'est ce que croit Renaud Lavoie. «[Guhle] ne vient pas de terminer deux saisons dans la Ligue américaine, il vient de finir son stage junior. D'être déjà sur la première paire, c'est un peu trop pour lui. Il joue 22-23 minutes par rencontre. Je serais plus à l'aise avec un 17-18 minutes à quoi on ajouterait du temps en avantage numérique», ajoute l'informateur.

Comme de fait, le défenseur recrue est premier dans la LNH au chapitre des revirements chez les arrières avec 28. En fait, il n'y a qu'un seul patineur du circuit Bettman qui en a commis davantage, soit David Pastrnak avec 29. Le deuxième défenseur dans la catégorie est Erik Karlsson avec 23 revirements. 

«Kaiden Guhle est un joueur qui en demande énormément à son corps. Nous l'avons vu contre Detroit. Il s'est blessé à l'épaule, il a quitté puis est revenu dans le match. C'est un guerrier, un vrai, mais il doit faire attention à ne pas vouloir trop en faire», explique Renaud. 

Avec le retour de Mike Matheson dans les prochaines rencontres, il faudra revoir l'échiquier en défensive chez les Canadiens. Il est fort probable qu'un des jeunes (Guhle, Harris, Kovacevic et Xhekaj) écope au retour de celui qui a été acquis en retour de Jeff Petry et Ryan Poehling cet été. 

Un duo surprenant

Si l'organisation des Canadiens ne se fiait qu'aux statistiques avancées, ce ne serait pas Jordan Harris ni Johnathan Kovacevic qui céderait sa place dans l'alignement. En fait, le duo est huitième dans toute la ligue pour le nombre de buts marqués lorsque le tandem est sur la patinoire avec 14 buts marqués, contre 9 buts contre.

À titre comparatif, le duo Guhle-Savard était sur la glace pour 12 buts du Tricolore, ce qui est excellent, mais aussi pour 20 filets de l'adversaire. Pour leur part, Joel Edmundsson et Arber Xhekaj ont un différentiel nul avec trois buts pour et contre depuis qu'ils ont été réunis. 

À l'entraînement vendredi matin, c'était Arber Xhekaj qui était le septième défenseur. Matheson avait pris sa place aux côtés d'Edmundsson. Si ce duo devait être réalité samedi soir contre les Flyers, celui-ci serait être en mesure de diminuer la charge de travail reposant sur les épaules de Guhle et Savard. 

Renaud Lavoie est aussi revenu sur le début de saison étincelant de Nick Suzuki. Pour voir l'intégrale de son passage à JiC vendredi soir, c'est dans la vidéo en tête de l'article.