NFL

C'est officiel: Laurent Duvernay-Tardif revient avec les Jets

Publié | Mis à jour

La nouvelle était officieuse mercredi et elle a été officialisée aujourd’hui. Laurent Duvernay-Tardif rejoint les Jets de New York. 

L’examen physique que le garde a passé avec les Jets s’est déroulé à leur entière satisfaction. L’équipe s’est entendu avec Duvernay-Tardif pour un contrat pour le reste de la saison.

Tel qu’annoncé mercredi, il se joindra d'abord à l'équipe de pratique des Jets. C’est une procédure normale pour la grande majorité des vétérans qui signent une entente en cours de saison pour se joindre à une équipe. 

Il ne faudrait pas s’étonner de voir le Montréalais passer au sein de l’alignement régulier dans un horizon à court terme. 

Il y a eu plusieurs blessés cette saison sur la ligne offensive des Jets, dont le garde Alijah Vera-Tucker. Pour l’instant, c’est Nate Herbig qui occupe le poste de partant à droite. Joueur non repêché, il a d’abord été mis sous contrat par les Eagles de Philadelphie en 2019, avant d’être libéré en mai dernier. Les Jets l’ont réclamé au ballotage.  

La saison dernière, Duvernay-Tardif avait été échangé en cours de route des Chiefs de Kansas City aux Jets. Il avait terminé la saison à New York en prenant part à huit matchs, dont sept comme partant.  

Une nouvelle opportunité

Si l’équipe était en pleine reconstruction l’automne dernier, elle se retrouve cette saison au plus fort de la course, avec un dossier de 6-3. Une participation aux séries éliminatoires est une réelle possibilité.  

En juin dernier, quand Duvernay-Tardif a fait part de ses intentions de prioriser la médecine à sa carrière dans la NFL, il avait spécifié clairement qu’il ne fermait pas la porte à un retour. Maintenant qu’une portion obligatoire de sa résidence en médecine dans un hôpital de Montréal est terminée, il est prêt à saisir une nouvelle opportunité. 

Il avait aussi laissé savoir qu’il voulait se joindre à une équipe qui avait des chances de gagner et avec les Jets, le portrait a drastiquement changé en un an. 

Mercredi, en point de presse, l’entraîneur-chef Robert Saleh avait été élogieux à son endroit en mentionnant que «LDT» avait été «tout un atout pour l’équipe».