Canadiens de Montréal

Un bon début de séquence pour le Rocket

Publié | Mis à jour

Le Rocket de Laval a amorcé une séquence de quatre matchs à domicile de la meilleure des façons, mercredi à la Place Bell, avec une victoire de 4 à 2 face aux Canucks d’Abbotsford.

Les hommes de l’entraîneur-chef Jean-François Houle ont secoué les cordages une première fois à mi-chemin en première période et n’ont jamais regardé derrière eux par la suite.

Anthony Richard est celui qui a lancé les hostilités, s’emparant de son propre retour de lancer pour soulever la foule lavalloise.

Les retours de lancers ont été bénéfiques au club-école du Canadien de Montréal, qui a aussi profité d’une telle situation pour doubler son avance, un peu plus de six minutes après la réussite de Richard. Le défenseur Corey Schueneman s’est alors emparé d’un généreux rebond accordé par le gardien Collin Delia.

Rafaël Harvey-Pinard a lui aussi profité d’un retour de lancer, celui de Justin Barron, pour secouer les cordages au deuxième vingt.

Richard a complété la marque dans un filet désert, alors que les favoris de la foule étaient en désavantage numérique. Avec 11 buts en 15 rencontres, le Québécois est le meilleur marqueur de la Ligue américaine.

À l’autre bout de la patinoire, le gardien Cayden Primeau s’est dressé devant la cage des siens, bloquant 41 des 43 tirs dirigés vers lui. Il s’est notamment signalé en deuxième période, où il a fait face à 18 lancers. Il a aussi dû sauver ses coéquipiers indisciplinés, qui ont écopé de sept pénalités mineures durant le match. Les visiteurs ont d’ailleurs profité de deux de ces occasions pour déjouer Primeau. Tristen Nielsen l’a d’abord fait à la fin du premier vingt, puis Lane Pederson dans les dernières minutes du match.

Le Rocket poursuivra ce séjour à domicile avec deux matchs en autant de soirs face aux Monsters de Lake Erie, vendredi et samedi, avant de retrouver les Canucks, mercredi prochain.