FBN-SPO-DALLAS-COWBOYS-V-GREEN-BAY-PACKERS

Crédit : AFP

NFL

Aaron Rodgers a une demande bien précise

Publié | Mis à jour

S’il n’en tenait qu’à lui, le quart-arrière des Packers de Green Bay Aaron Rodgers disputerait tous ses matchs sur du gazon naturel.

Double récipiendaire en titre du prix du joueur par excellence de la NFL, le vétéran de 38 ans a suffisamment de vécu pour comprendre que l’état de certaines surfaces de jeu peut mener à des problèmes importants pour les athlètes devant y mettre les pieds. À ses yeux, le synthétique et ses variantes n’ont plus leur place dans la NFL.

«Je crois que nous aurions moins de toutes ces blessures n’ayant pas de liens avec des contacts physiques. Il s’agirait d’un pas dans la bonne direction pour assurer la sécurité des joueurs», a déclaré Rodgers au réseau ESPN quant à l’idée d’imposer le gazon naturel dans les stades du circuit Goodell.

Le numéro 12 a toutefois des réserves relativement à la bonne volonté de la ligue, qu’il juge discutable. «Je n’ai pas beaucoup confiance quand ça concerne les décisions du circuit impliquant l’influence et le vote de quelques propriétaires qui ne veulent pas dépenser.»

Néanmoins, Rodgers peut se consoler à l’idée que l’Association des joueurs partage son opinion. Le syndicat a d’ailleurs soumis une demande mardi pour bannir un type de surface (en anglais, le «slit film turf») utilisé par sept formations de la NFL; Green Bay n’est pas du nombre. Le syndicat croit, tout comme le pivot des Packers, que les risques de blessures seraient amoindris en interdisant le synthétique.