Canadiens de Montréal

«J'entends beaucoup qu'on gagne trop, mais...» - Hughes

Publié | Mis à jour

Avec un dossier de 8-6-1 après 15 matchs, les Canadiens de Montréal connaissent un meilleur début de saison que prévu, mais pas question de changer le plan, a affirmé le directeur général Kent Hughes, mardi.

«On est au mois de novembre, c'est très tôt dans la saison, a-t-il dit lors de son point de presse en marge des la réunion des directeurs généraux de la Ligue nationale de hockey.

«On ne prendra pas de décision basée sur le fait qu'on joue au-dessus de ,500. On va continuer de développer les joueurs et si on continue de gagner, tant mieux. J'entends beaucoup qu'on gagne trop, mais on est vraiment d'avis que la culture est primordiale. On ne continuera pas de gagner si les jeunes ne continuent pas de se développer parce qu'il y en a beaucoup dans la formation.»

Il y a beaucoup de raisons qui expliquent le surprenant début de saison du Tricolore, mais parmi elles, on retrouve évidemment l'entraîneur-chef Martin St-Louis, qui a été embauché par Hughes.

«Martin fait ce qu'on attendait de lui, a-t-il déclaré en disant évidemment satisfait de son travail. Il veut toujours apprendre, il ne pense pas qu'il a toutes les réponses.»

Enchanté par ce qu'il voit de Dach et Slafkovsky

Parmi les mouvements de personnel de Hughes, il y a aussi eu la transaction de Kirby Dach et la sélection de Juraj Slafkovsky.

Et le DG se dit satisfait de ce qu'il voit jusqu'à présent des deux joueurs.

«On savait que le talent était là, a-t-il avoué en parlant de Dach. On n'avait pas juste parlé à nos recruteurs professionnels, on avait aussi parlé à nos recruteurs amateurs qui l'avaient vu quand ça allait bien.

«Ce n'est pas tout le monde qui arrive dans la ligue comme Connor McDavid, prêt à dominer. Quand on a fait l'échange, on voyait Dach comme joueur de centre et il joue à l'aile présentement. On croyait qu'il était peut-être mieux d'avoir du succès offensivement au départ et ensuite c'est plus facile d'aller voir le joueur et travailler avec lui sur les mises en jeu et les responsabilités défensives.»

En ce qui concerne le tout premier choix du dernier encan amateur, Hughes a indiqué que l'adaptation se passe bien.

«On aime beaucoup son développement, a-t-il admis. Une partie de son développement était simplement le changement de style de jeu parce qu'il jouait sur une grande surface en Europe. En Amérique du Nord, on veut qu'il utilise plus son physique, qu'il joue plus en ligne droite. On voit aussi qu'il commence à avoir plus de confiance, donc on aime ce qu'on voit.

Voyez le point de presse de Kent Hughes dans la vidéo ci-dessus.