Crédit : AFP

Sports amateurs

Rugby à XV: les Canadiennes exclues du podium

Publié | Mis à jour

(Sportcom) – Les Canadiennes n’ont pu se faire justice lors de la finale de bronze de la Coupe du monde féminine de rugby à XV disputée samedi, au Eden Park d’Auckland, en Nouvelle-Zélande.

La troupe de l’entraîneur Kevin Rouet n’a jamais été dans le coup dans ce duel et elle s’est finalement inclinée au compte de 36-0 contre une formation française au sommet de sa forme.

Madoussou Fall (12'), Pauline Bourdon (36'), Marine Menager (41', 61') et Annaelle Deshaye (44') ont marqué des essais pour les gagnantes, tandis que Caroline Drouin a réussi quatre transformations et un botté de précision pour aider son équipe à monter sur la troisième marche du podium.

Les revirements auront été coûteux pour les Canadiennes qui n’ont jamais été en mesure de s’inscrire au tableau, perdant notamment le ballon à onze reprises en territoire français.

Les Québécoises Karen Paquin, Elissa Alarie, Justine Pelletier, Anaïs Isabelle Holly, Fabiola Forteza et Alexandra Tessier étaient en uniforme pour ce duel.

Rappelons que l'unifolié avait amorcé son parcours en remportant ses quatre premiers affrontements, avant de s’avouer vaincu 26 à 19 contre l'Angleterre lors des demi-finales disputées la semaine dernière.

Les «Red Roses», premières au classement mondial, ont cependant trouvé chaussure à leur pied lors de la rencontre ultime, où elles étaient confrontées aux Néo-Zélandaises, championnes en titre de l’événement.

Les favorites de la foule ont fait plaisir aux 42 500 partisans présents au Eden Park en l’emportant 34 à 31 au terme d’un match âprement disputé.

Le podium de la Coupe du monde féminine de rugby à XV demeure ainsi inchangé, alors que les Anglaises et les Françaises avaient respectivement pris les deuxième et troisième rangs, en 2017.

Les Canadiennes devront quant à elles patienter avant de récolter la deuxième médaille de l’histoire du pays à ce tournoi après celle d’argent obtenue à Paris, en 2014. Notons qu’en vertu de leur place dans le carré d’as, elles ont déjà assuré leur qualification en vue de la prochaine édition prévue du côté de l'Angleterre, en 2025.