Crédit : AFP

Tennis

Trois joueurs pour le premier rang mondial

Publié | Mis à jour

Il y a ce titre prestigieux à l’enjeu, la semaine prochaine à Turin. Être couronné champion de la finale de l’ATP, dans un tableau qui n’est constitué que des meilleurs de la saison, est l’un des triomphes les plus impressionnants du tennis.

Mais le trophée – et le chèque d’au moins 3 millions $ qui l’accompagne – n’est pas l’unique honneur qui pourrait être décerné dimanche prochain au stade Pala Alpitour.

Nadal et Tsitsipas dans la course

Le premier rang mondial est aussi à prendre pour deux joueurs : l’Espagnol Rafael Nadal et le Grec Stefanos Tsitsipas, qui pourchassent le compatriote de Nadal, Carlos Alcaraz, roi du circuit depuis sa victoire aux Internationaux des États-Unis.

Blessé aux abdominaux lors du Masters 1000 de Paris, le monarque de 19 ans est toutefois absent en Italie, ce qui pourrait lui faire perdre son trône.

La couronne n’est cependant pas si simple à conquérir. Selon le site de l’ATP, tant Tsitsipas que Nadal devront être impériaux à Turin s’ils veulent terminer la saison au sommet :

 Pour devenir numéro 1 mondial, le Grec devra remporter le titre sans perdre un seul match dans la phase des groupes. Son groupe, le rouge, est aussi composé des Russes Daniil Medvedev et Andrey Rublev, ainsi que du Serbe Novak Djokovic, qui l’a battu deux fois cet automne;

 Deux scénarios s’offrent à Nadal. Soit il remporte le titre – ce qu’il n’est encore jamais parvenu à faire, en 10 participations – soit il accède à la finale sans que Tsitsipas ne soit demeuré invaincu dans la phase des groupes.

209 semaines au sommet

La première place mondiale, ce serait une première pour le Grec. À 24 ans, Tsitsipas n’est jamais grimpé plus haut que le troisième jalon, qu’il a atteint pour la première fois l’an dernier et qu’il occupe présentement.

Nadal, lui, a déjà trôné au sommet du circuit masculin durant 209 semaines, ce qui le place au sixième rang dans l’histoire du tennis (le Serbe Novak Djokovic est premier, avec 373 semaines).

L’Espagnol a récemment révélé ne plus faire de cette position de tête l’un de ses objectifs. D’ailleurs, à 36 ans et cinq mois, Rafa ne serait pas le plus vieux numéro 1 mondial de l’histoire, s’il retrouvait ce classement la semaine prochaine.

La position de tête revient au nouveau retraité Roger Federer. Le Suisse a renoué avec la première place à 36 ans et 10 mois, en juin 2018.