Crédit : AFP

LNH

Roberto Luongo a suivi les traces de Martin Brodeur

Saint-Léonard a produit deux des meilleurs gardiens de l’histoire

Publié | Mis à jour

En faisant son entrée au Temple de la renommée, Roberto Luongo vient d’écrire une autre page d’histoire du hockey. 

Il est originaire du même quartier qu’un autre gardien qui a sa place parmi les meilleurs de l’histoire: Martin Brodeur. Les deux ont fait leurs débuts sur les patinoires de l’arrondissement Saint-Léonard. Aujourd’hui, ils ont chacun un aréna qui porte leur nom.

«C’est assez incroyable, a souligné Roberto Luongo. Je n’aurais jamais pensé qu’un jour je serais au Temple de la renommée comme lui.

«Martin, c’est l’un des plus grands gardiens de l’histoire du hockey. C’est vraiment intéressant de faire partie de cela avec lui.»

Sur le plan statistique, les deux sont dans le top 5 des meilleurs gardiens de l’histoire dans les catégories des matchs joués et des victoires. C’est difficile de penser qu’on reverra un tel phénomène un jour. 

Ils ont également eu le même agent à un certain moment dans leur carrière: Gilles Lupien. 

«C’est la première personne qui nous a approché à l’aréna St-Michel alors que j’évoluais dans le midget AAA à Montréal-Bourassa. Il était intimidant. On l’a choisi parmi trois ou quatre agents. C’était celui avec qui on était le plus confortable.»

Un futur directeur-général ?

De plus, Luongo et Brodeur travaillent maintenant dans le monde du hockey. D’ailleurs, Brodeur vient d’être nommé vice-président des opérations hockey des Devils du New Jersey. 

Pour sa part, Luongo est conseiller spécial au directeur-général des Panthers de la Floride, Bill Zito. Le Québécois aimerait bien passer à la prochaine étape un jour, mais pas tout de suite. 

«J’aimerais bien devenir directeur-général un jour, a-t-il confirmé. Pour le moment, j’apprends et il y a beaucoup de choses à apprendre. Je le fais au maximum de mes capacités et j’ai du plaisir au quotidien. 

«Je m’arrange pour être prêt lorsque cette journée va arriver.»

L’âge de ses enfants est un des facteurs qu’il doit considérer dans ses choix d’après-carrière. 

«Ils sont présentement dans l’adolescence. Je veux qu’ils soient plus vieux avant que je saute dans cette aventure.»