Crédit : AFP

Tennis

Finales de l’ATP: Auger-Aliassime dans le même groupe que Nadal

Publié | Mis à jour

Félix Auger-Aliassime s’est retrouvé jumelé à l’Espagnol Rafael Nadal, au Norvégien Casper Ruud et à l’Américain Taylor Fritz pour la phase des groupes de la finale de l’ATP, qui s’amorcera dimanche à Turin.

Son autre match contre l’Espagnol, Auger-Aliassime l’a disputé il y a fort longtemps : c’était à Madrid, il y a trois ans. Nadal avait alors déroulé en deux petites manches.

Mais le numéro 2 mondial peine, dernièrement. Blessé entre autres à un pied, un mal qui ne partira jamais totalement, le gaucher a baissé pavillon d’entrée de jeu au Masters 1000 de Paris, la semaine dernière, devant l’Américain Tommy Paul, alors 31e au monde.

Nadal en est à sa 17e qualification à ce championnat de fin de saison... qu’il n’a jamais remporté. Mais il pourrait quitter Turin numéro 1 mondial. Mercredi, il s’est entraîné avec Fritz. Aux médias, il s’est contenté d’y aller de sa phrase fétiche : «Je tenterai de faire de mon mieux, comme toujours».

Quant à Fritz, justement, Auger-Aliassime ne l’a affronté qu’une seule fois. C’était en début d’année, à la Coupe ATP, et le neuvième mondial l’avait emporté en trois manches serrées.

Mais qu’importe le tirage, le sixième mondial savait qu’il aurait devant lui un grand défi. Un grand défi qu’il est prêt à relever.

«Tous les joueurs qui y participent, je les ai déjà affrontés, j’en ai battu. Donc pour moi, il n’y a aucune raison que je ne me présente pas à ce tournoi dans le but de le gagner», avait déclaré dimanche le joueur de 22 ans.

En confiance

Félix est en confiance, fort de son meilleur mois en carrière, durant lequel il a glané trois titres consécutifs – à Florence, à Anvers et à Turin – et remporté 16 matchs de suite.

Premier Canadien depuis Milos Raonic à prendre part au prestigieux tournoi, il disputera son premier match dimanche contre Ruud, vers 8 h, heure du Québec.

Face au quatrième mondial, le Québécois montre une fiche d’une victoire contre deux revers. Les défaites sont survenues cette année. Les spectateurs présents à Montréal se souviennent bien de la plus récente : Ruud avait dominé Auger-Aliassime en quarts.

Djokovic dans le «Rouge»

L’autre groupe, le «rouge», est composé du Grec Stefanos Tsitsipas, des Russes Daniil Medvedev (l’autre joueur de ce tournoi que Félix n’a jamais battu) et Andrey Rublev, ainsi que du Serbe Novak Djokovic.

Chaque joueur disputera trois matchs dans cette phase de «poule» et les deux premiers de chaque groupe se qualifieront pour les demi-finales.

À l’enjeu : un titre prestigieux, mais aussi, une bourse très, très intéressante. Et beaucoup de points au classement !

À elle seule, une participation à l’événement permet à chaque participant d’empocher près de 439 000 $. Les victoires dans la phase de groupe valent pour leur part 526 000 $. Une présence en finale rapporte 1,5 M$ et le titre, 3 M$.

Et un joueur qui réussirait l’exploit de remporter le titre de ce tournoi relevé sans perdre un match mettrait la main sur un chèque encore plus faramineux, soit... 6,5 M$.