Océanic

Photo : Maël St-Denis était aux premières loges pour voir le tir de son coéquipier Jan Sprynar battre le gardien des Sags, Luciano Ruggiero, en deuxième période. Crédit : Photo collaboration spéciale, Alexandre D’Astous

LHJMQ

Performance record de l'Océanic

Publié | Mis à jour

L’Océanic a égalé son record pour le plus grand nombre de buts dans un match avec une pétarade de 12 buts dans une victoire sans équivoque de 12 à 4 contre les Saguenéens de Chicoutimi mardi soir à Rimouski.

Jan Sprynar a dirigé l’offensive des vainqueurs avec deux buts et trois passes. Patrick LeBlanc et Julien Béland ont également réussi chacun un doublé. 

« Je suis content de l’avalanche de buts. Nous avons amené beaucoup de rondelles au filet. J’aime beaucoup l’équipe qu’on a. Depuis peu, nous avons beaucoup de chances de marquer, mais on ne concrétisait pas toujours », a commenté l’entraîneur-chef de l’Océanic, Serge Beausoleil.

L’Océanic a frappé à la vitesse de l’éclair lorsque Maxim Coursol (4e) a profité d’un mauvais retour accordé par le gardien Luciano Ruggiero pour trouver le fond du filet après seulement 53 secondes de jeu. 

Luka Verreault (4e) a doublé l’avance des locaux en milieu d’engagement en complétant les efforts des défenseurs Simon Maltais et Charles Côté. Verreault et Côté ont obtenu un 2e point chacun en fin de première sur le 5e de la saison de Julien Béland.

Explosion de buts

L’Océanic a ajouté pas moins de six buts au second engagement contre trois pour les Sags. Jan Sprynar a marqué deux fois en plus d’ajouter une passe. 

Les autres buteurs sont Frédéric Brunet (3e), Béland avec son 2e du match, Patrick LeBlanc (2e) et Alexander Gaudio (4e). La réplique est venue de Zachary Gravel (6e et 7e) et d’Émile Duquet (3e).

Les Sags ont ajouté un 4e but en début de troisième période par l’entremise d’Emmanuel Vermette. 

La réplique de l’Océanic a été cinglante avec trois buts consécutifs. Simon Maltais a marqué son premier de la saison avant que Patrick Leblanc et Jacob Mathieu portent la marque à 12-4.

« L’Océanic a amené beaucoup de rondelles au filet. Nous avons commis des erreurs de jeunesse, mais j’ai apprécié de voir les gars essayer de revenir de 4-0 à 4-2 », a analysé Bryan Lizotte, qui dirigeait les Sags en l’absence de Yannick Jean. Ce dernier assiste au Défi mondial des moins de 17 ans, en Colombie-Britannique.