LHJMQ

Patrick Roy décoche une autre flèche aux arbitres

Publié | Mis à jour

Patrick Roy en avait de nouveau long à dire sur le travail des arbitres de la LHJMQ, vendredi. «Ce qui m’agace, ce qu’ils sont très indulgents envers les entraîneurs des équipes adverses quand ils sont dans notre aréna», a laissé tomber l’entraîneur-chef des Remparts après la victoire de son équipe contre les Cataractes de Shawinigan. 

Après l’élimination de son équipe par ces mêmes Cataractes, au printemps dernier, Roy avait déclaré que les officiels avaient «rangé leurs sifflets» durant la majeure partie de la rencontre, avant de décerner une punition en fin de match à l’un de ses défenseurs, Vsevolod Komarov.

Toujours contre les Cataractes, mais cette fois lors du calendrier préparatoire, en septembre, l’entraîneur-chef avait été expulsé d’un match pour avoir enguirlandé un arbitre.

La ligue avait affecté à cette partie deux des officiels qui étaient en poste lors de la série entre les Remparts et les Cataractes.

Suspension et amende

Cet excès de colère de Roy lui avait valu une suspension d’un match et une amende de 5000 $, pour «conduite antisportive et propos inappropriés dans les médias».

Mais il avait aussi mené à une rencontre entre l’ancien gardien du Canadien, le président des Remparts, Jacques Tanguay, et les hauts dirigeants du circuit Courteau.

«On a eu de bons échanges», avait ensuite déclaré Patrick Roy. Mais clairement, l’entraîneur-chef avait encore des comptes à régler vendredi.

C’est lui-même qui a pris le micro pour aborder le sujet en conférence de presse, déplorant que certains de ses collègues aient le loisir «de monter sur le banc et sur la bande, et de prendre l’arbitre pour le tasser avec leur main».

«La ligue devra être plus sévère»

L’entraîneur-chef, qui est aussi directeur général de la formation, a souligné que pareille situation s’était produite vendredi, avec l’entraîneur-chef des Cataractes, Daniel Renaud.

Il a aussi affirmé que le pilote des Saguenéens de Chicoutimi, Yanick Jean, avait fait la même chose jeudi, lors du passage de l’équipe au Centre Vidéotron. Tout comme Steve Hartley, des Voltigeurs de Drummondville, la semaine dernière. 

«Je serais curieux de voir ce qui serait arrivé [si j’avais fait ça], a poursuivi Roy. Ça fait trois matchs que je ne suis pas sûr qu’on a besoin d’un arbitre en chef, parce que le coach de l’autre bord arbitre pas mal la game. »

«Je trouve qu’à un moment donné, la ligue devra être plus sévère, plus stricte par rapport à la façon dont mes collègues se comportent. Pour moi, c’est une marque de non-respect pour l’entraîneur local», a-t-il ajouté.

Questionné à savoir si ce point avait été abordé lors de sa récente rencontre avec la ligue, Patrick Roy a simplement quitté la salle sans répondre.

Deux plombs de Savoie et une 9e victoire de suite

Avant que Patrick Roy ne se vide à nouveau le coeur sur le travail des arbitres, deux plombs de Nicolas Savoie et une belle prestation du jeune gardien Quentin Miller avaient procuré aux Remparts une neuvième victoire de suite, vendredi au Centre Vidéotron.

En battant les Cataractes de Shawinigan 5 à 1, les «Diables rouges» sont demeurés invaincus devant leurs partisans, en neuf rencontres. Ils égaleront le record d’équipe s’ils battent l’Océanic de Rimouski, dimanche.

Parti, le singe

Ces deux boulets de Savoie en avantage numérique étaient aussi ses premiers buts de la saison.

Le défenseur de 20 ans a d’ailleurs fait mine de chasser le singe de ses épaules (« get the monkey off his back », dans le jargon sportif) après son premier but, inscrit d’un tir de la pointe à mi-chemin en première.

«Ce n’est pas que ça me dérangeait, mais j’avais hâte de marquer, a-t-il raconté après la rencontre. Ça fait une couple de matchs que la saison est commencée [16, précisément], alors ça fait du bien !»

Clairement libéré, le numéro 14 a répété un schéma semblable en deuxième période.

Entretemps, Zachary Bolduc avait complété un superbe tic-tac-toe amorcé par le capitaine Théo Rochette – auteur de trois passes hier – et de Pier-Olivier Roy.

Zachary Marquis-Laflamme et Nathan Gaucher ont inscrit les autres buts des Remparts, en troisième.

3e gain pour Miller

Pendant que Savoie s’amusait à faire scintiller la lumière rouge, à l’autre extrémité de la patinoire, le jeune Miller bloquait 17 des 18 tirs dirigés vers lui.

Seul Lorenzo Canonica est parvenu à tromper sa vigilance, alors que les «Diables rouges» menaient déjà 3 à 0 en troisième.

Le gardien de 17 ans a ainsi signé sa troisième victoire en autant de départs dans la LHJMQ.

Les Cataractes, plutôt tranquilles en première, se sont montrés plus menaçants lors des deux périodes suivantes.

«C’est sûr que ça peut être difficile de ne pas recevoir beaucoup de tirs, mais mes coéquipiers m’ont beaucoup aidé en bloquant des lancers», a louangé Miller. 

Plus de 10 660 spectateurs étaient présents au Centre Vidéotron vendredi. 

Il s’agissait de la plus imposante foule de la saison pour cette soirée country qui culminait avec une prestation de Matt Lang.