Crédit : AFP

Tennis

La séquence de Félix Auger-Aliassime prend fin

Publié | Mis à jour

Félix Auger-Aliassime a vu la plus prodigieuse séquence de victoires de sa carrière prendre fin, samedi, en demi-finale du tournoi Masters 1000 de Paris.

Invaincu depuis 16 rencontres, soit depuis le 3 octobre, le Québécois a finalement trouvé chaussure à son pied en Holger Rune, un Danois de 19 ans qui connaît lui aussi ses meilleurs moments sur le circuit.

Visiblement fatigué par le poids de tous ces matchs, Félix n’a jamais réussi à contrer la puissance de son jeune rival, qui a délibérément martelé son revers, s’inclinant 6-4 et 6-2 en 1 h 27 min.

«Il a beaucoup mieux joué que moi, a concédé le huitième mondial en conférence de presse. J'ai raté quelques coups droits et des coups faciles que je ne manque pas normalement et que je n'aurais pas ratés les deux dernières semaines.»

Rune, l’autre homme fort

Le joueur Rune est l’autre homme fort de l’automne sur l’ATP et clairement, il avait en tête de venger l’échec subi aux mains de Félix en finale à Bâle, il y a une semaine.

«J’ai été plus intense et j’ai frappé la balle plus proprement [samedi], a-t-il analysé au terme du match. J’ai réussi à lui enlever du temps.»

Classé 103e mondial en début d’année, le bouillant Danois occupera le 12e rang lundi, grâce aux quatre finales consécutives qu’il vient d’atteindre.

Rune a raflé un titre en octobre, à Stockholm. Il a été particulièrement spectaculaire à Paris, s’offrant le scalp de trois membres du top 10, dont Auger-Aliassime.

Il disputera dimanche sa première finale dans un tournoi de la prestigieuse catégorie Masters face au Serbe Novak Djokovic, lui aussi inarrêtable ces temps-ci.

Actuellement huitième au monde, l’ancien maître du circuit a battu le Grec Stefanos Tsitsipas, troisième, samedi, au terme d’un combat relevé qui s’est conclu 6-2, 6-3 et 7-6 (4).

Et maintenant, Turin

Auger-Aliassime le reconnaît : il chassera rapidement la déception de cette défaite, même s’il était persuadé qu’il avait les atouts pour remporter cette semaine le plus grand titre de sa carrière.

Il mettra maintenant le cap sur Turin, où sera disputée à compter de dimanche prochain la finale de l’ATP, qui regroupe les huit meilleurs joueurs de la dernière saison, sauf l’Espagnol Carlos Alcaraz. Le numéro 1 mondial a déclaré forfait.

«Ç’aurait été super de gagner ici, mais j'ai toujours essayé d'utiliser les choses de la meilleure façon possible et de tourner une défaite en quelque chose de positif», a souligné le joueur de 22 ans.

«À partir [d’aujourd’hui], je vais diriger mon attention et mon énergie vers ma préparation pour Turin», a-t-il ajouté.

Sixième mondial dès lundi

Sa place en Italie, la fierté de L’Ancienne-Lorette ne l’a pas volée. Sa séquence de victoires est la deuxième plus longue de l’année. Seuls l’Espagnol Rafael Nadal et le Serbe Novak Djokovic ont fait mieux que lui en 2022.

Après avoir présenté le meilleur tennis de sa carrière, Félix pointera au sixième rang mondial lundi, un échelon qu’il n’avait encore jamais atteint.