Crédit : Thierry Laforce / Agence QMI

Alouettes de Montréal

Alouettes: mettre fin à la guigne

Publié | Mis à jour

Les Alouettes ont l’opportunité de mettre fin à plusieurs séquences d’insuccès en éliminatoires ce dimanche, quand les Tiger-Cats de Hamilton se présenteront au Stade Percival-Molson pour la demi-finale de l’Est.

Le club montréalais n’a pas remporté un seul match sans lendemain depuis leur victoire sur les Lions de la Colombie-Britannique en demi-finale de section en 2014.

Les «Als» sont aussi impuissants en éliminatoire contre les Tiger-Cats depuis un gain en 1996, soit l’année où l’organisation a fait son retour dans la métropole québécoise. L’équipe de Hamilton a donc obtenu le meilleur sept fois de suite en éliminatoires, dont l’an dernier.

«C’est le temps de changer les choses. Ils ont mieux joué que nous par le passé, mais il faut changer la donne cette année», a déclaré le joueur de ligne offensive Kristian Matte.

Ce dernier est un membre des Alouettes depuis la saison 2010. Chez les joueurs de l’édition actuelle, il est le seul qui était de la formation pour la dernière victoire éliminatoire en 2014.

«C’est important d’apprendre du passé, mais il ne faut pas trop y penser, a aussi dit Matte. Nous devons jouer notre meilleur football et donner à nos partisans un bon match.»

Devant leurs partisans

Comme l’a indiqué Matte, les Alouettes auront l’occasion de jouer en éliminatoires devant leurs partisans pour une rare fois, soit depuis la victoire contre les Lions.

Le vétéran croit que cela est un avantage, mais que ses coéquipiers et lui se doivent de récompenser les amateurs qui se déplaceront pour les acclamer.

«Nos partisans peuvent être très bruyants quand ils aiment ce qu’ils voient sur le terrain. Nous nous devons de donner un bon match aux gens qui seront présents dimanche. Nos partisans ont été là pour nous pendant toute la saison et c’est à notre tour de leur montrer que nous sommes là pour eux.»

La visite des Tiger-Cats représente également une opportunité inespérée pour l’entraîneur-chef par intérim Danny Maciocia. Ce n’était pas dans ses plans d’être un jour sur les lignes de côté et de coacher les Alouettes en éliminatoires, lui qui est à la base le directeur général du club.

«J’ai déjà eu la chance d’être entraîneur-chef pendant les éliminatoires avec Edmonton, mais ce sera très spécial pour moi de diriger l’équipe dans ma ville natale et devant nos partisans, ma famille et mes amis. Ce sera toute une expérience que je vais vivre.»

Les Alouettes et les Tiger-Cats ont rendez-vous à 13h. La formation qui l’emportera se rendra ensuite à Toronto pour y affronter les Argonauts en finale de l’Est.