Crédit : AFP

Soccer

Le FC Barcelone relégué en Ligue Europa

Publié | Mis à jour

L'Inter Milan a décroché mercredi sa qualification pour les huitièmes de finale de Ligue de champions en dominant les Tchèques du Viktoria Plzen (4-0). Du même coup, cette victoire a scellé l'élimination du FC Barcelone, qui devra se contenter de la Ligue Europa au printemps.

Grâce à l'avantage pris dans les confrontations directes avec les Catalans (1-0, 3-3), les Intéristes sont assurés de finir à l'une des deux premières places du Groupe C avec le Bayern Munich, déjà qualifié, en déplacement en soirée à Barcelone. 

• À lire aussi: Alphonso Davies et Canada Soccer s’entendent

• À lire aussi: Le FC Barcelone porte un maillot à l'effigie du rappeur Drake

La qualification, loin d'être écrite d'avance pour les Lombards dans cette poule relevée, s'est accompagnée d'une bonne nouvelle avec le retour gagnant de Romelu Lukaku. Entré en toute fin de match, "Big Rom" a signé le quatrième but milanais, ovationné pour sa première apparition depuis sa blessure à une cuisse, fin août, à quatre semaines du premier match de la Belgique au Mondial-2022. 

Face à Plzen, battu cinq fois en cinq matches en prenant quatre buts en moyenne par rencontre, l'Inter a d'abord été trop brouillonne pendant vingt-cinq minutes, prise par la précipitation d'aller conquérir au plus vite cette victoire annoncée. 

Les Nerazzurri ont toutefois rapidement remis de l'ordre dans leur jeu et donné le tournis à une défense tchèque avec des redoublements de passes. 

Le portier tchèque Jindrich Stanek a réussi deux miracles coup sur coup devant Federico Dimarco puis Henrikh Mkhitaryan (25e).

Mais il a dû rendre les armes en sept minutes avant la pause, battu sur une nouvelle tête de l'Arménien (35e) puis une reprise de près de Edin Dzeko sur un bon centre de Dimarco (42e). 

Après un poteau trouvé par Mkhitaryan (55e), l'avant-centre bosnien a réussi le doublé en seconde période (66e), sous les applaudissements de Lukaku en train d'accélérer son échauffement sur le bord du terrain. 

A huit minutes de la fin, le Belge, affamé, a enfin été lâché sur le terrain et n'a mis que cinq minutes à trouver les filets à son tour, bouquet final d'une soirée parfaite pour l'Inter.