TENNIS-ATP-JPN

Crédit : AFP

Tennis

Une bonne bataille à l'avantage de Denis Shapovalov

Publié | Mis à jour

Le Canadien Denis Shapovalov a remporté son affrontement de premier tour contre l’Autrichien Jurij Rodionov au tournoi de Vienne, mardi, triomphant en deux manches identiques de 6-4.

Le vainqueur a ainsi fait oublier son élimination aux mains de son rival du jour survenue il y a deux ans en ronde initiale de ce même tournoi.

Shapovalov a claqué huit as contre un seul pour le détenteur d’une invitation des organisateurs. Durant le duel de 1 h 41 min, l’athlète de l’unifolié a réussi trois bris en neuf occasions, tandis que Rodionov, détenteur du 130e rang de l’ATP, a pris le service adverse une fois.

Au tour suivant, l’Ontarien tentera de prendre sa revanche sur l’Américain Taylor Fritz, quatrième tête de série de la compétition et 10e joueur mondial. Plus tôt ce mois-ci à Tokyo, le natif de la Californie l’a vaincu en trois sets en demi-finale avant de se sauver avec les honneurs de l’événement. 

Galarneau progresse, Pospisil s’arrête

Au Nevada, le Québécois Alexis Galarneau a accédé au prochain tour du Challenger de Las Vegas en disposant de l’Argentin Facundo Mena.

Le duel s’est déroulé en trois temps, mais s’est finalement soldé à l’avantage de Galarneau 6-1, 0-6 et 6-4.

Septième tête de série de l'événement et 175e raquette mondiale, Mena a tenté une remontée alors qu’il tirait de l’arrière 5-2 en troisième manche. Il a toutefois été incapable de ravir le service de Galarneau (225e) pour une troisième fois de suite alors qu’il était acculé, et le Lavallois a profité de sa première balle de match pour mettre un terme aux hostilités.

Galarneau rejoint ainsi son ami Gabriel Diallo au deuxième tour de cette compétition. Il se frottera à l’Américain Govind Nanda (367e).

L’autre représentant de l’unifolié en lice, Vasek Pospisil (123e), n’a pas été aussi chanceux. En tant que troisième tête de série de l’événement, il ne s’attendait certainement pas à baisser pavillon devant le qualifié Jack Pinnington Jones (568e).

Le Britannique a toutefois eu le dessus après une âpre bataille de 2 h 2 min, en trois manches de 6-4, 3-6 et 6-2.

Défaite crève-cœur pour Bouchard

Du côté du Mexique, la Québécoise Eugenie Bouchard a tout donné, mais a été incapable de causer une surprise face à la Mexicaine Renata Zarazua au Challenger de Tampico.

Bouchard, qui pointe maintenant au 339e échelon mondial, a plié l’échine en trois sets de 5-7, 6-1 et 7-5, après 2 h 21 min de jeu.

La native de Westmount était en excellente posture pour compléter sa remontée après avoir pris une avance de 5-2 lors de la manche ultime. Elle a toutefois été incapable de profiter de ses trois balles de match à 5-4, et Zarazua (291e) l’a fait payer en remontant la pente.

Plus tard, Leylah Fernandez devait aussi être en action à Tampico, face à l’Américaine Elizabeth Mandlik.