CF Montréal

«Je serai toujours reconnaissant de l’avoir eu comme entraîneur»

Publié | Mis à jour

Le milieu de terrain du CF Montréal Djordje Mihailovic était très émotif après l’élimination de l’équipe au deuxième tour de la Coupe MLS, dimanche dernier, et il l’était encore, mardi, lorsqu’il est allé répondre aux questions des journalistes durant le bilan de fin de saison.

Mihailovic quittera le club cet hiver pour aller à la poursuite de son rêve en Europe, plus précisément aux Pays-Bas. Mais l’Américain de 23 ans, acquis du Fire de Chicago avant la saison 2021, semble néanmoins avoir un gros pincement au cœur à l’idée de quitter un club et un environnement qu’il a manifestement aimés au cours des deux dernières campagnes.

«Mes deux années ici ont passé comme un coup de vent, vraiment», a lancé le milieu offensif en début de point de presse, déjà émotif.

«J’ai pensé au moment où j’ai décidé de venir à Montréal et toutes les incertitudes que cela comportait, non seulement d’aller jouer pour une autre équipe de la MLS, mais aussi dans un autre pays, a-t-il ajouté. Une langue différente, une culture différente. Mais toutes ces incertitudes se sont résolues si naturellement.»

Mihailovic s’est rapidement senti confortable à Montréal. Il ne regrette pas une seconde de son passage en ville.

Un entraîneur hors-norme

S’il est un élément qui a favorisé l’adaptation de l’Américain au club québécois, c’est la présence de l’entraîneur Wilfried Nancy. Mihailovic n’a pas tari d’éloges à l’endroit de celui dont l’avenir avec le club apparaît incertain au-delà de la saison 2023.

Bilan CF Montréal: Patrice Bernier - Vincent Destouches -

«Il n’est comme aucun entraîneur que j’ai connu auparavant, il comprend la personne derrière le joueur», a affirmé le talentueux numéro huit.

Les deux hommes ont d’abord eu besoin de temps pour s’habituer l’un à l’autre, a révélé Mihailovic en souriant. Le joueur a eu besoin de maturer, mais Nancy lui a aussi admis qu’il avait beaucoup appris à ses côtés, à titre d’entraîneur.

«Et ça, ça en dit long», a estimé Mihailovic.

«Il m’a compris comme aucun autre entraîneur ne l’a fait, et je pense que c’est ce qui m’a le plus aidé à m’améliorer comme joueur, a-t-il poursuivi. Je serai toujours reconnaissant de l’avoir eu comme entraîneur.»

L’international américain a, de son propre aveu, bâti des relations uniques à Montréal, ce qui est révélateur de la façon dont le CF Montréal est géré. 

«On est comme une famille et cela a mené au succès qu’on a connu sur le terrain», a-t-il expliqué.  

Originaire de Chicago, Mihailovic a aussi adoré la métropole québécoise, qui a un côté très européen à ses yeux, ce qui avait le potentiel de le préparer pour la suite de sa carrière. Il a apprécié la passion du public montréalais.

Voyez son point de presse en vidéo principale.