FBN-SPO-TAMPA-BAY-BUCCANEERS-V-CAROLINA-PANTHERS

Crédit : AFP

NFL

«Personne n’est heureux» - Tom Brady

Publié | Mis à jour

Le quart-arrière des Buccaneers de Tampa Bay Tom Brady est loin de connaître une année sensationnelle, certains se demandant s’il a pris une mauvaise décision en repoussant sa retraite d’un an, mais il a confiance de voir son équipe revenir sur la voie du succès.

Vaincus 21 à 3 par les Panthers de la Caroline, dimanche, les «Bucs» ont perdu quatre de leurs cinq derniers affrontements et ont peu de temps pour trouver des solutions. Ils affichent un dossier de 3-4 cette saison et leur prochain duel est prévu jeudi contre les Ravens de Baltimore. Au plan individuel, le numéro 12 présente des statistiques plutôt moyennes: il a subi seulement une interception, soit au premier match de la campagne, mais il a dépassé le total de 300 verges aériennes deux fois. Brady a réussi huit touchés et complété près de 67 % de ses passes.

Aussi, les deux plus récentes contre-performances livrées face à des rivaux plus faibles sur papier, les Steelers de Pittsburgh et les Panthers, ont semé les doutes chez de nombreux observateurs. Les Buccaneers ne ressemblent pas à des aspirants au Super Bowl ces jours-ci, tandis que le mariage brisé de Brady avec Gisele Bündchen fait davantage jaser que les bons coups du célèbre pivot.

«Personne n’est heureux, pas un seul gars n’est satisfait par rapport à notre situation et notre récente façon de jouer, a déclaré le quart selon des propos rapportés par le réseau ESPN. Nous sommes tous ensemble dans cette histoire, il faut tout faire pour s’en sortir.»

Le rôle de l’entraîneur-chef Todd Bowles sera évidemment crucial au cours des semaines à venir. La chimie ne semble pas la bonne jusqu’ici.

«Nous ne jouons pas bien, que ce soit individuellement ou en équipe, a-t-il déploré. On ne dirige pas bien non plus dans l’ensemble. Nous ne marquons pas suffisamment de points, nous ne stoppons pas assez l’adversaire en défense. Il faut donc nous retrousser les manches. On doit montrer que nous avons de la maturité. Nous verrons de quel bois on se chauffe. Combien de gens peuvent-ils vaincre l’adversité?»

Encore du temps pour bien faire

Heureusement pour Bowles et ses hommes, la section Sud de l’Association nationale est franchement mauvaise, car aucune de ses quatre formations ne joue pour ,500. Tampa Bay et les Falcons d’Atlanta sont les moins pires avec un dossier de 3-4, tandis que la Caroline et les Saints de La Nouvelle-Orléans suivent à 2-5. Bref, il n’est pas trop tard pour bien faire. Et, les «Bucs» disputeront leurs trois prochaines rencontres à domicile.

Reste que la défense est quelque peu amochée, notamment avec les blessures des demis de coin Carlton Davis et Sean-Murphy-Bunting, ainsi que du demi de sûreté Logan Ryan. Les autres porte-couleurs du club devront prendre la relève, mais ils devront faire mieux que dimanche. Les plaqués ratés et les mauvaises couvertures ont fait mal.

«Ce sera un gros test, nous verrons où nous en sommes et ce qu’on est capable de faire, a commenté le receveur de passes Mike Evans. On est passé par là auparavant, quelques-uns d’entre nous ont vécu des moments vraiment difficiles. Nous savons qu’il faut continuer de jouer et d’effectuer ce que devons faire.»