Football universitaire RSEQ

Le Vert & Or cause la surprise contre les Carabins

Publié | Mis à jour

Le Vert & Or de l’Université de Sherbrooke a causé la plus grande surprise de la saison 2022 de football universitaire dans le Réseau du sport étudiant du Québec (RSEQ), samedi en Estrie, en défaisant les Carabins de l’Université de Montréal 12 à 5.

Privés de plusieurs de leurs receveurs de premier plan, comme Hassane Dosso et Carl Chabot, les Bleus n’ont pas été en mesure d’inscrire un seul touché offensif pour la troisième fois cette saison, et la deuxième fois en autant de semaines, eux qui avaient inscrit seulement trois points lors du match précédent, contre le Rouge et Or de l’Université Laval.

La différence, cette fois, c’est que les visiteurs ont amassé plus que les 240 verges totales obtenues contre le Rouge et Or. En combinant leurs efforts au sol et par la voie des airs, les hommes de l’entraîneur-chef Marco Iadeluca ont parcouru 427 verges.

«On n’est pas ici pour trouver des défaites. On a 48 joueurs en uniforme et on doit faire des jeux, a déclaré l’instructeur des Carabins, quelques secondes après le revers des siens. On a au-dessus de 400 verges d’attaque aujourd’hui [samedi]. On a dominé [à ce niveau-là]. Il faut juste trouver une manière de tourner ces verges-là en points et ça fait deux semaines qu’on ne le fait pas.»

Une frousse pour Sénécal

Le quart-arrière Jonathan Sénécal a été à l’origine de 347 des 427 verges des siens. Par la passe, sa cible favorite fut le receveur Dudley Jones, qui a capté huit relais pour des gains de 167 verges.

Les Carabins ont toutefois retenu leur souffle, au quatrième quart, quand leur vedette est restée étendue sur le sol après avoir encaissé un plaqué au même moment où il décochait sa passe. Rien de bien grave finalement, puisqu’il s’est relevé par lui-même, en plus de revenir sur le terrain lors des séquences offensives suivantes.

«Il a eu des crampes et il s’est fait frapper aussi, mais Jo c’est un combattant, c’est un batailleur, c’est un athlète fier et il va rebondir. Je ne suis pas inquiet, comme pour toute notre offensive», a ajouté Iadeluca.

Les Carabins termineront leur saison 2022 avec un duel à domicile, le 29 octobre, contre les Redbirds de McGill. Les Verts, eux, auront une semaine de congé avant d’amorcer les éliminatoires. Ils complètent ainsi leur campagne au troisième rang du RSEQ, avec une fiche de 4-4.

Un avant-goût des éliminatoires

Une chose est sûre, les groupes d’entraîneurs des Carabins et du Vert & Or ont mieux fait de bien étudier certaines tendances durant leur match de samedi, puisque les deux formations amorceront leur parcours éliminatoire l’une contre l’autre.

L’ambiance était toutefois à la fête après ce gain du côté du Vert & Or, qui profiteront de deux semaines de préparation pour ce duel à élimination directe, puisqu’il sera en congé lors de la dernière semaine d’activités. L’entraîneur-chef, Mathieu Lecompte, a même sauté dans les jeux gonflables, avec quelques joueurs, après la victoire.

«C’était le “fun” de me retrouver avec mes “boys”, tout de suite après le match et de pouvoir garder le côté plaisant. C’est beaucoup de stress, beaucoup d’investissement de temps pour nos jeunes, pour les entraîneurs aussi», a expliqué Lecompte, visiblement sur un nuage après le match.

Les Verts devront toutefois répliquer leurs exploits défensifs deux fois de suite s’ils souhaitent accéder à la finale du RSEQ, puisque les Carabins voudront apporter les correctifs nécessaires.

«Du côté offensif, les deux derniers matchs, on ne peut pas être satisfaits de ça. Par contre, on essaie des choses présentement, on évalue le personnel», a lancé Iadeluca.

«C’est sûr qu’on ne peut pas entrer en séries en jouant du football de la manière qu’on joue du côté offensif, ça, c’est sûr.»

L’instructeur des Bleus est toutefois satisfait de la réponse de sa défensive, qui a tenu son équipe dans le match.

«On n’a absolument rien donné, a-t-il ajouté. On a dominé partout, sauf au tableau indicateur. Il faut finir les séquences à l’attaque, il faut aller chercher des points, c’est aussi simple que ça.»