TENNIS-ATP-BEL

Crédit : AFP

Tennis

Auger-Aliassime de nouveau en finale

Publié | Mis à jour

Dans une véritable bataille des générations, Félix Auger-Aliassime a battu le vétéran français Richard Gasquet en deux manches de 7-6(2) et 7-6(3), samedi au tournoi d’Anvers, en Belgique, pour atteindre une deuxième finale consécutive.

Le Québécois de 22 ans aura les yeux rivés sur un autre trophée, lui qui a triomphé la semaine dernière à Florence. Gasquet, 36 ans, n’a toutefois pas laissé un pouce à son jeune adversaire, l’amenant chaque fois au bris d’égalité.

Les deux hommes ont fait preuve d’une grande discipline au service. Chacun a mis un peu plus de 65 % de ses premières balles en jeu, et Auger-Aliassime a même obtenu 85 % des points de ces circonstances. Il s’est également offert la seule balle de bris de la rencontre, en deuxième manche, que Gasquet a sauvée promptement.

Même si «FAA» a nécessité pas moins de 2 h 42 min pour venir à bout du Britannique Daniel Evans au tour précédent, il a avoué au site de l’ATP qu’il avait encore plus peiné face à Gasquet.

«C’était le match le plus difficile de la semaine à date. Si je n’avais pas aussi bien servi, ç’aurait été vraiment ardu de gagner. Mon service m’a énormément aidé pour être expéditif en possession des balles.

«Mais [Gasquet] était vraiment bon. Il joue encore si bien après tellement d’années sur le circuit. Chapeau bas à lui de ne rien lâcher. Il donne un excellent exemple pour notre sport.»

Le 10e joueur mondial, qui est la deuxième tête de série de l’événement, a démontré une fois de plus toute sa puissance en réussissant 22 as et 45 coups gagnants.

«FAA» se mesurera en finale à l’Américain Sebastian Korda, qui a vaincu plus tôt dans la journée l’Autrichien Dominic Thiem en trois manches de 6-7(4), 6-3 et 7-6(4). Le 36e joueur au classement de l’ATP et Auger-Aliassime se sont croisés deux fois auparavant, remportant chacun un duel.

Leur dernier rendez-vous a eu lieu au mois d’avril dernier, quand Korda l’avait emporté en deux sets identiques de 6-2.