Quebec

Photo : Théo Rochette et les Remparts tenteront de récolter une huitième victoire en dix matchs, ce jeudi soir, à Bathurst. Crédit : Photo d'archives, Stevens LeBlanc

LHJMQ

Remparts: un piège à éviter

Publié | Mis à jour

Après n’avoir fait qu’une bouchée du Titan d’Acadie-Bathurst et des Sea Dogs de Saint-Jean, la fin de semaine dernière, les Remparts auront à nouveau rendez-vous avec ces deux formations en reconstruction, ce week-end, dans les Maritimes. Et ils n’ont pas l’intention de les prendre à la légère.

Vendredi dernier, les Diables rouges ont eu raison du Titan au compte de 6 à 2, les dominant 37-22 à la colonne des lancers puis, le lendemain, ils ont été tout aussi impitoyables avec les Sea Dogs, leur infligeant un revers de 7-2.

Mais, contrairement à ce qu’ils ont probablement appris dans leurs cours de mathématiques, la règle de trois ne s’appliquera pas en fin de semaine lors de ce périple de trois matchs en quatre soirs dans les Maritimes, qui les fera également passer par Charlottetown pour un match contre les Islanders.

« On a assez d’expérience dans le vestiaire pour savoir qu’il n’y a aucune équipe qu’on peut prendre à la légère dans notre ligue », mentionnait le capitaine, Théo Rochette, mardi matin.

Déjà-vu

Cette expérience, à laquelle fait référence l’attaquant de 20 ans, vient en partie de ce que l’équipe a vécu l’an dernier. Le 9 mars, ils avaient servi une correction à l’Armada de Blainville-Boisbriand au compte de 11-0 au Centre d’excellence Sports Rousseau. Deux jours à peine plus tard, c’est l’Océanic qui ridiculisait la troupe de Patrick Roy avec une dégelée de 9 à 2.

« L’an dernier, on avait eu un gros meeting par rapport à ça. Il avait été beaucoup question de constance. Je me souviens très bien de ce qui s’était dit dans cette rencontre. Il faut demeurer concentrés et faire une bonne préparation. En début de matchs, il faut exécuter les petits détails parce que c’est souvent quand on connaît de mauvais débuts de match qu’on a des problèmes par la suite. Il faudra bien commencer », a ajouté Pier-Olivier Roy.

Parlant de début de match, l’entraîneur-chef de l’équipe pour les matchs de la dernière fin de semaine en l’absence de Patrick Roy, Simon Gagné, a aimé la façon de rebondir de ses joueurs face au Titan malgré un départ chancelant, vendredi.

« On a fait de bonnes choses »

« Sur 120 minutes, on en a probablement joué 110 bonnes. Les dix premières minutes contre Bathurst, ce n’était pas la façon qu’on veut jouer. C’est certain qu’il faut regarder où sont Bathurst et Saint-Jean dans leur développement, mais j’ai aimé que, même si on jouait contre des équipes en reconstruction, on a vu de belles choses en tant qu’équipe. On a fait de bonnes choses avec la rondelle, on a contrôlé le match en bas de zone et on a utilisé nos défenseurs. On a passé beaucoup de temps en zone offensive et, peu importe l’équipe que tu affrontes, c’est toujours bon de pouvoir pratiquer et améliorer cet aspect de notre jeu. »

Les Remparts ont quitté mercredi matin en direction de Bathurst où ils affronteront le Titan, jeudi soir. Ils auront ensuite rendez-vous avec les Islanders samedi puis termineront leur voyage à Saint-Jean, dimanche après-midi. À noter que Patrick Roy est de retour avec l’équipe et sera derrière le banc pour les trois matchs.