Tennis

Une première depuis 2019 pour Bouchard

Publié | Mis à jour

GUADALAJARA, Mexique - La dernière fois que la Canadienne Eugenie Bouchard a participé à un tournoi WTA 1000 remonte à 2019. 

Elle a reçu un laissez-passer pour la Coupe Rogers à Toronto (maintenant l’Omnium Banque Nationale), pour ensuite affronter sa compatriote Bianca Andreescu au premier tour. 

Après avoir gagné la première manche d’une rencontre âprement disputée, Bouchard a baissé pavillon en trois manches. 

Et Andreescu a non seulement remporté le tournoi, mais également le US Open quelques semaines plus tard. 

Bouchard est de retour au plus haut niveau de compétition dans la WTA cette semaine après que les organisateurs du Guadalajara Open Akron lui eurent octroyé un laissez-passer (oui, ça en fait, des laissez-passer depuis quelques années).

C'est le dernier tournoi WTA de la saison 2022 à l'exception du tournoi de fin d’année WTA à Fort Worth, au Texas durant la première semaine de novembre. 

La canadienne est actuellement classée n°443. Elle avait initialement reçu un laissez-passer pour les qualifications. Mais avec quelques forfaits, et avec les deux meilleurs joueuses au monde (la n°1 Iga Swiatek et la n°2 Ons Jabeur) qui tenaient bon dans leur décision de faire l’impasse sur ce tournoi, il y avait une place disponible pour le tableau principal. 

Les organisateurs ont dû penser que les partisans locaux se souviendraient des exploits de la Canadienne il y a maintenant 18 mois, sur ces mêmes terrains au Centre panaméricain de tennis.

Bouchard retourne donc à la scène de son dernier grand résultat sur le circuit. 

En mars 2021, Bouchard avait reçu un laissez-passer pour l'Abierto Zapopan, un tournoi de niveau inférieur, un WTA 250. Elle avait disputé un tournoi semblable la semaine précédente à Lyon, en France, où elle avait perdu au premier tour en simple mais s'était rendue jusqu'à la finale en double. 

Et puis, elle s'est envolée pour le Mexique et s'est rendue jusqu'à la finale en simple à Guadalajara, battue par l’espagnole Sara Sorribes Tormo. 

Bouchard a tenté de continuer sur sa lancée au prochain tournoi à Monterrey, aussi au Mexique.

Mais elle a été éliminée au premier tour. 

Après, elle est disparue de vue, ayant subi une chirurgie à l'épaule en juin 2021 avec la réhabilitation qui s’imposait.

Elle n'est revenue au tennis professionnel qu’en août 2022.

Au premier tour à Guadalajara, Bouchard affrontera l'Américaine Kayla Day, une gauchère qui fut une féroce rivale d'Andreescu chez les juniors. 

Aujourd'hui âgée de 23 ans, Day n'a toujours pas atteint les plus hauts niveaux du tennis. Mais elle s'est qualifiée le week-end dernier pour le tableau principal. 

Pour une première adversaire dans un tournoi de ce calibre, Bouchard ne pouvait guère en demander mieux – si elle est en santé.

À l'Open de Transylvanie la semaine dernière à Cluj-Napoca, en Roumanie, Bouchard a dû déclarer forfait avec un étirement aux adducteurs, après avoir perdu la première manche de son match de premier tour contre la deuxième tête de série, l’Ukrainienne Anhelina Kalinina. 

Faut le dire, la Canadienne a rarement déclaré forfait au cours de sa carrière. 

Elle a déclaré que ce n’était pas une blessure trop sérieuse, que la situation devrait se résoudre avec quelque jours de repos. 

Bouchard a donc fait le long trajet de la Roumanie jusqu'à Guadalajara. 

La bonne nouvelle : en la regardant courir après des balles sur le terrain d'entraînement dimanche contre l'Américaine Ann Li, Bouchard ne semblait pas avoir d’embêtement. 

Elle devra affronter Day mardi.

Andreescu vise haut

Ce n'est pas le dernier tournoi de la saison 2022 pour la Bianca Andreescu. 

Mais du côté individuel, c’est celui qui est le plus doté. 

La canadienne de 22 ans veut donc maximiser, après avoir retiré beaucoup de positif de ses matchs à San Diego la semaine dernière. 

Entrevue avec Andreescu -

Andreescu a passé à travers un match difficile en trois sets contre la numéro 22 mondiale Liudmila Samsonova. 

Et son tennis était encore de plus haute qualité contre la jeune américaine Coco Gauff au deuxième tour, même si elle a fini par perdre en trois manches. 

À Guadalajara, où elle a fini par entrer avec son classement actuel de n ° 57 et n'a pas eu à utiliser l'un de ses quotas de tournois alloués à son classement protégé, elle affrontera la gauchère suisse Jil Teichmann au premier tour. 

Andreescu n’a peut-être pas le premier tour le plus difficile des quatre Canadiennes en lice cette semaine. 

Leylah Fernandez, la No. 1 canadienne, doit affronter la tête de série numéro 10 Belinda Bencic.

Du côté positif, Fernandez a affronté la n°15 mondiale à deux reprises dans sa carrière, les deux fois dans des situations d’envergure.

La première était lors de la Billie Jean King Cup en 2020, alors que Fernandez n'avait que 17 ans et que son classement n’était que 185e au monde. Elle a dû être la «leader» de l'équipe en l'absence de ses compatriotes plus accomplies. 

Et puis, à Roland Garros cette année, elle a encore vaincu Bencic, en trois manches et en route vers les quarts de finales. 

Les deux Canadiennes joueront lundi aux côtés de Rebecca Marino, qui s'est qualifiée pour le tableau principal dimanche grâce à une victoire de 7-5, 2-6, 6-3 contre la prometteuse Américaine Elvina Kalieva. 

Marino a eu une petite baisse de régime dans la deuxième manche. 

Mais elle a également eu 14 as, ce qui promet pour la suite du tournoi. Mieux encore, elle n'a commis aucune double faute. 

Kalieva avait elle-même huit as. Mais elle a commis neuf double fautes, dont plusieurs en fin de match. 

Marino aurait bien pu se faciliter la tâche. Mais elle n'a converti que deux opportunités de balles de bris sur 14 chances. 

La quatrième Canadienne est Bouchard, qui a d'abord eu un laisser-passer dans les qualifications pour ensuite se voir éléver à la classe affaires du tableau principal il y a quelques jours seulement. 

Elle a aussi a des bonne chances de progresser. Bouchard affrontera Kayla Day, 23 ans, une gauchère qui était l'une des meilleures juniors à l'époque d'Andreescu et qui s'est hissée au 122e rang lorsqu'elle n'avait que 17 ans. 

Mais Day a eu beaucoup de problèmes avec les blessures, et a actuellement du mal à revenir dans le top 200. 

Andreescu (sur le central) et Marino joueront vers 13h, heure de Guadalajara (14h heure du Québec) tandis que Fernandez et Bencic seront sur le central à partir de 19h (20h).

Du côté du double, Gabriela Dabrowski et sa partenaire Giuliana Olmos ont perdu un match difficile lors de la finale du double de San Diego dimanche face à l'équipe no 1 de Coco Gauff et Jessica Pegula. 

Les Américaines devaient gagner une demi-finale retardée par la pluie plus tôt dans la journée, pour ensuite revenir jouer la finale plus tard dans l'après-midi. 

Dabrowski et Olmos, qui sont qualifiées pour les championnats de fin d’anné à Fort Worth, seront les têtes de série n ° 4 à Guadalajara. Olmos étant Mexicaine,elles sont certaines d'obtenir beaucoup de soutien du public.