Crédit : AFP

Tennis

Entrée réussie pour Bianca Andreescu à Guadalajara

Publié | Mis à jour

Bianca Andreescu a été redoutable en retour de service, venant aisément à bout de la Suissesse Jil Teichmann en deux manches de 6-2 et 6-4, lundi au tournoi Guadalajara 2, au Mexique.

La Canadienne, actuellement 59e au classement de la WTA, a enlevé les trois premiers jeux au service de Teichmann, tout comme le premier de la seconde manche. Elle se donnait ainsi un bon coussin lors de chaque set, filant vers la victoire en 81 minutes.

Au total, la gagnante a profité de cinq de ses sept balles de bris. Teichmann a par ailleurs mis seulement 52 % de ses premières balles de service en jeu et n’a remporté qu’un point sur deux lorsqu’elle amorçait les échanges. Elle a malgré tout claqué cinq as.

Entrevue d'après-match: Andreescu -

«Je suis excitée et en confiance. Ma préparation physique et mentale est à point», a expliqué Andreescu à la suite de son triomphe.    

«Le jeu est rapide. Je me sens bien ici. La foule me supporte et c’est de bon augure», a-t-elle conclu.

Elle-même brisée deux fois, Andreescu aura rendez-vous au deuxième tour avec l’Américaine Bernarda Pera (42e) ou la Tchèque Petra Kvitova (21e), qui devaient s’affronter plus tard lundi.

Marino sans soucis

Andreescu n'est pas la seule Canadienne à avoir excellé au premier tour. Sa compatriote Rebecca Marino a progressé en défaisant l'Américaine Ann Li en deux manches de 6-2 et 7-6 (2).

La Torontoise connait une progression fulgurante au classement depuis son retour sur le circuit de la WTA. Elle a montré lundi qu'elle n'était toujours pas rassasiée de sa 80e position, venant à bout d'une autre adversaire mieux classée (65e).

Marino a complètement dominé la première manche en y remportant les quatre derniers jeux. L'athlète de 31 ans en a un peu plus eu pour son argent au deuxième set, victime d'un bris à 2-2. Elle a toutefois encore joué le même tour à Li en commandant la seconde moitié de la manche, effaçant un retard de 5-3 pour forcer la tenue d'un bris d'égalité. Marino a joué avec panache pour clore le débat dès sa première balle de match et l'emporter en 1 h 21 min.

La Française Caroline Garcia, sixième tête de série et 10e raquette mondiale, l'attend au deuxième tour après avoir bénéficié d'un laissez-passer.