Tennis

Belle journée d'ouverture pour les Canadiennes à Guadalajara

Publié | Mis à jour

Les deux premières Canadiennes ont progressé confortablement, lundi, lors de la première journée officielle à l'Open de Guadalajara.  

La première sur le terrain a été Bianca Andreescu, qui a eu peu d’embêtement alors qu’elle a éliminé la Suissesse Jil Teichmann, 6-2 et 6-4 pour se qualifier pour le deuxième tour.  

Son seul léger contretemps a été lorsque Teichmann l'a brisé alors qu'elle servait pour le match à 5-2. 

À peu près au même moment, sur le court 1, Rebecca Marino a également impressionné dans une victoire 6-2, 7-6 (2) sur la très solide jeune Américaine Ann Li.  

Marino est actuellement classée 80e, tandis que Li est 65e.  

Plus tard dans la soirée, Leylah Fernandez se préparait pour affronter la 10e tête de série, Belinda Bencic. 

«C'est très rare que je gagne en une heure et 20 minutes. Donc, avoir un match comme celui-ci est définitivement excellent pour ma confiance», a déclaré Andreescu, connaissant sa réputation bien méritée pour les marathons. 

Les deux Canadiennes ont bien géré les conditions uniques de Guadalajara – près de 1 600 mètres d'altitude et des balles de tennis sans pression – avec aplomb.  

La balle bouge beaucoup plus rapidement et le contrôle est primordial.  

Marino a crédité un tournoi à Irapuato, au Mexique plus tôt dans la saison, dans laquelle elle a atteint la finale, comme une belle opportunité d'acquérir une bonne expérience au niveau des tactique à utiliser et de la nécessité d’être patiente.  

Pour sa part, Andreescu préfère les balles sans pression de l'US Open utilisées à Guadalajara à celles utilisées la semaine dernière à San Diego, qui étaient les balles utilisées à l'Open d'Australie – une balle beaucoup plus lourde qui gonfle rapidement dans l'humidité.  

«Je n'ai pas eu l'impression d'avoir eu besoin de trop de temps pour m'habituer à l'altitude et aux balles, en toute honnêteté. Tout le monde me disait que ça allait me prendre quelques jours, mais honnêtement, je me sentais vraiment bien dès le départ», a déclaré Andreescu.  

Après deux matchs très longs pour mériter sa place dans le tableau principal, Marino était heureuse de finir le travail en deux sets.  

«Mes deux matchs de qualification ont duré trois sets; c'était un peu trop stressant. Je pense que la différence aujourd'hui n'était pas seulement que j’ai bien servi, mais que j’ai mis beaucoup de retours en jeu et je l’ai fait jouer beaucoup plus.»  

«C'était en quelque sorte la différence dans la première manche, dont le pointage était plus facile. Dans la deuxième manche, il y a eu quelques fautes directes et elle a mieux servi», a déclaré Marino.  

«Je me sentais très à l'aise avec l'altitude, et cela s'est reflété dans mon jeu une fois que nous étions embarquées dans les échanges.»  

Marino jouera maintenant contre Caroline Garcia, la Française de 28 ans qui a élevé son classement de l'extérieur du top 70, au début de 2022, à sa place actuelle dans le top 10 et avec une grande chance de se qualifier pour le championnats de fin d’année de la WTA.