Crédit : AFP

Tennis

Auger-Aliassime est champion à Florence!

Publié | Mis à jour

Le Québécois Félix Auger-Aliassime a signé son deuxième sacre sur le circuit de l’ATP, dimanche à Florence, en venant à bout de l’Américain J.J. Wolf en deux manches de 6-4 et 6-4. 

C’est un bris au cinquième jeu de la seconde manche qui a fait la différence au pointage en faveur de «FAA», qui devient le premier Canadien depuis Milos Raonic, en 2013, à remporter deux tournois de l’ATP la même année.

Auger-Aliassime avait préalablement perdu ses huit premières finales avant d’ouvrir son compteur plus tôt cette année. Il avait alors vaincu le Grec Stefanos Tsitsipas à Rotterdam. La 13e raquette mondiale montre ainsi un dossier de 2-9 en carrière lors des matchs ultimes.

«Je suis très heureux, on ne se tanne jamais de la victoire, a-t-il lancé sur le terrain, selon des propos rapportés par le site de l’ATP. C’est toujours comme si c’était la première fois. C’est si spécial.»

 

Des as

Fidèle à ses habitudes, Auger-Aliassime s’est servi de son service pour museler son adversaire. Il a en effet remporté 85 % des échanges avec sa première balle et claqué 11 as. C'est d'ailleurs avec cette arme qu'il a mis un terme à la rencontre.

Pourtant, le match avait mal débuté à ce chapitre pour lui puisqu’il a été brisé à son premier jeu avec les balles en main. S’il a cédé sur la première balle de bris, il s’est toutefois assuré par la suite de ne plus donner la moindre opportunité à son adversaire.

Crédit photo : AFP

«J'ai eu un bon départ au premier jeu, puis un premier jeu un peu serré au service, a-t-il analysé. Mais ensuite, j'ai eu l'impression de jouer du très bon tennis, de servir de manière incroyable. Probablement mon meilleur [match au service] cette semaine, donc je suis vraiment heureux en ce moment.»

Wolf a lui aussi connu des ennuis au service en début de rencontre puisque les trois premiers jeux se sont conclus par un bris. L’Américain, qui a subi deux de ces bris, a fait face à huit balles de bris dans cette manche uniquement.

Malgré la défaite, Wolf sera certainement satisfait de son parcours cette semaine. Il n’avait jamais fait mieux qu’une présence en quart de finale avant cette compétition en Italie. Actuellement 75e au monde, il devrait grimper de plusieurs positions au prochain classement.

Pas de magie

Auger-Aliassime s’amenait quant à lui dans ce tournoi ATP 250 à titre de favori, et la logique a été respectée. Mais le principal intéressé a eu besoin de tous ses efforts pour triompher, et cette victoire devrait lui permettre de réintégrer le top 10 mondial.

«Il n'y a pas de magie, a-t-il fait valoir. Parfois, vous gagnez, parfois vous perdez, mais bien sûr, je suis vraiment heureux parce que je suis venu ici [comme] la première tête de série. J'étais le favori dans tous mes matchs sur papier. Ce n'est jamais une position facile, alors sortir et gagner mes quatre matchs avec confiance et conviction, c'est vraiment bon pour ma confiance.»