Crédit : AFP

LNH

Le défenseur Ian Cole blanchi par la LNH

Publié | Mis à jour

Visé par des allégations anonymes de «grooming» et d’abus sexuel, le défenseur du Lightning de Tampa Bay Ian Cole a été innocenté par la Ligue nationale de hockey.

Le circuit Bettman a publié un communiqué, samedi, où il décrète avoir conclu son enquête au sujet de l’athlète de 33 ans, qui avait été suspendu par les «Bolts».

«La Ligue nationale de hockey (LNH) annonce [samedi] qu’elle a fermé son enquête au sujet d’allégations anonymes publiées sur les réseaux sociaux visant le défenseur du Lightning de Tampa Bay Ian Cole, puisqu’elle n’a trouvé aucune preuve qui confirme ces allégations.

«L’enquête [...] a été conduite par les départements juridique et de la sécurité de la LNH. Elle incluait deux entrevues distinctes avec M. Cole ainsi que des entretiens avec des employés de la LNH et avec d’autres individus qui pouvaient détenir de l’information pertinente.»

Le 7 octobre dernier, une internaute a publié une lettre sur Twitter pour dénoncer les agissements de Cole. Selon sa version des faits, le natif du Michigan lui aurait infligé des violences sexuelles alors qu’elle était mineure.

«Ian s'est donné le droit d’abuser émotionnellement et sexuellement de moi, ainsi que d’autres femmes parce que la LNH favorise une culture de misogynie. La LNH doit se tenir elle-même et ses joueurs responsables de la création d'un environnement propice aux comportements misogynes et prédateurs», avait reproché la victime alléguée dans sa missive.

La LNH a expliqué dans son communiqué qu’elle avait tenté de rejoindre celle-ci à plusieurs reprises, mais que cet exercice n’avait pas été fructueux. Le circuit considère ainsi ce «dossier clos».

Plus tard en soirée, l'Association des joueurs de la LNH s'est réjouie du dénouement de cette histoire, mais a dénoncé la décision du Lightning de suspendre Cole.

«Les joueurs ne devraient jamais être punis ou suspendus en réponse à des accusations anonymes et non fondées, lit-on dans un communiqué. Retirer un joueur de son équipe dans ces circonstances est inapproprié et très injuste. Nous avons engagé des pourparlers avec la LNH pour mieux adresser des situations similaires à l'avenir.»