Crédit : Eduardo Lima / Agence QMI

Alouettes de Montréal

Alouettes : la profondeur à l’épreuve

Publié | Mis à jour

Ce sont deux gros morceaux de l’attaque des Alouettes qui sont tombés au combat dans l’affrontement de lundi dernier contre le Rouge et Noir d’Ottawa.

Mercredi, l’entraîneur-chef Danny Maciocia a indiqué que les saisons du centre Sean Jamieson et du receveur de passes Reggie White étaient terminées.

Les deux athlètes sont blessés à un genou. White sera assurément opéré prochainement, tandis que le cas de Jamieson est encore nébuleux.

«Nous allons devoir attendre quatre à six semaines avant de prendre une décision», a expliqué le pilote, en parlant de son centre.

Ces blessures surviennent à un moment crucial de la saison régulière des «Als», alors qu’il ne reste que trois matchs à disputer et que le premier rang de la section Est peut toujours être obtenu par le club montréalais.

Maciocia croit toutefois que son équipe possède la profondeur nécessaire pour passer à travers cette épreuve.

«Tous nos joueurs sont prêts quand nous leur demandons d’embarquer sur le terrain. C’est la raison principale de pourquoi ils sont ici. Je dis souvent que ce n’est pas une formation de 45 joueurs qui détermine la saison que nous allons avoir, mais c’est plutôt 60, 62 ou 64 joueurs.»

«Tu te dois d’être prêt à contribuer quand nous appelons ton numéro», a-t-il poursuivi.

Place à David Brown

Maciocia et son groupe d’entraîneurs ont décidé de faire confiance à David Brown pour remplacer Jameison au centre de la ligne à l’attaque. Ils auraient aussi pu déplacer les gardes Kristian Matte ou Pier-Olivier Lestage et réintégrer Philippe Gagnon parmi les partants.

«Nous préférons bouger un seul joueur plutôt que deux», a expliqué Maciocia pour justifier son choix.

Brown a déjà eu à substituer Jamieson à quelques reprises depuis qu’il a été embauché par les Alouettes en 2021.

«C’est malheureux, ce qui est arrivé à Sean, a d’abord dit le nouveau centre partant. Nous sommes très proches l’un de l’autre. Nous avons joué ensemble à l’université et nous sommes amis depuis près d’une décennie. Je le considère comme mon mentor. C’est difficile de le voir tomber au combat, mais je vais faire au mieux de mes capacités pour l’honorer et permettre à l’équipe de gagner.»

«À ce point-ci de ma carrière, j’ai l’impression que je peux contribuer aux succès d’une équipe», a-t-il ensuite ajouté lorsqu’il a été questionné sur ses capacités à prendre davantage de responsabilités.

Par comité

La charge de travail de Jamieson reviendra à un joueur, mais pas celle de White. Maciocia a indiqué qu’elle sera divisée entre plusieurs des autres receveurs de sa formation. Le Québécois Hergy Mayala devrait d’ailleurs être l’un de ceux qui obtiendront davantage le ballon.

«Notre objectif est de gagner la coupe Grey. Si je suis appelé à faire plus de jeux, je vais faire le boulot», a déclaré avec confiance le numéro 1 des Moineaux.

Mayala dispute actuellement sa première campagne dans l’uniforme montréalais et ne cache pas qu’il n’est pas satisfait de son rendement.

«J’avais des buts plus grands par rapport à ce qui se passe pour moi jusqu’à maintenant. C’est la réalité du sport professionnel. Je vais continuer à faire mon travail et me présenter tous les jours.»

La blessure de White et le vide créé par celle-ci pourraient peut-être permettre au receveur de 26 ans de se rapprocher de ses objectifs.