Crédit : MARTIN ALARIE / MARTIN ALARIE / AGENCE QMI / JOURNAL DE MONTR�AL DE MONTREAL

Patinage de Vitesse

Charles Hamelin s'implique auprès des enfants

Publié | Mis à jour

Quand le Club des petits déjeuners a approché Charles Hamelin pour devenir porte-parole, le champion olympique a rapidement dit oui. À ses yeux, il est tout simplement inadmissible que de jeunes enfants se rendent à l’école la faim au ventre.

Ce n’est pas la première fois que Hamelin s’implique auprès du Club. Il avait été l’un des nombreux signataires du Manifeste pour l’enfance, en 2014. Mais cette fois, son engagement va plus loin: il rend visite aux élèves et aux enseignants, comme il l’a fait ce vendredi à l’École Antoine-Brossard.

«C’est super important, a-t-il martelé lors d’une entrevue. Une chose que je ne savais pas avant de m’impliquer plus profondément avec la fondation, c’est qu’un enfant sur trois va à l’école sans manger le matin. Ça m’a un peu jeté à terre. Je ne comprenais pas comment ça pouvait arriver.»

«C’est essentiel aux points de vue physique, mental et moteur. C’est essentiel pour avoir du succès à l’école.»

Récemment retraité du patinage de vitesse courte piste après six médailles, dont quatre dorées, en cinq participations aux Jeux olympiques, Hamelin est également le papa de Violette, 2 ans et demi. Elle deviendra grande sœur en janvier.

Bien entendu, elle ne va pas encore à l’école, mais l’ancien athlète ne peut tout simplement pas s’imaginer la voir commencer la journée le ventre vide. Il est donc très fier des réalisations du Club qui, notamment grâce aux dons amassés par Amazon Canada, offre un petit déjeuner à plus 500 000 enfants dans plus de 3000 écoles au pays.

«Le petit déjeuner est servi chaque matin à tous les élèves de l’école, a expliqué Hamelin. Ça assure que tous aient un petit déjeuner. Ça fait en sorte que l’école peut aider les familles, qui n’ont pas à se casser la tête avec les petits déjeuners.»

«C'est essentiel pour moi»

Hamelin ne s’implique pas seulement pour la bonne nutrition des enfants. Sa femme Geneviève Tardif et lui sont également porte-parole de la Fondation Cité de la Santé, où Violette a vu le jour.

Hamelin est également actionnaire de la compagnie Nagano Skate, qui produit de l’équipement pour le patinage, mais qui offre aussi des camps pour permettre aux jeunes de bouger sur la glace. Il a participé à ces camps cet été. «De redonner au patin, c’est essentiel pour moi», a-t-il expliqué.

Le Lévisien s’est également donné de nouveaux défis. Il est chroniqueur de Formule 1 tous les lundis matin suivant un Grand Prix à l’émission matinale de Jean-Charles Lajoie au 91,9 Sports, et il vient d’accepter le poste de directeur des opérations chez Sodem, qui le place dans une nouvelle position.

«J’ai une "job" de 40 heures par semaine comme une personne normale. Je commence à comprendre un peu la vie de la majorité de la population! Je comprends les enjeux, mais ce sont beaucoup d’apprentissages. On apprend sur le tas et j’ai une équipe superbe autour de moi pour m’aider.»