JiC

«Non, je ne dirais pas que ça va à mon goût» - Daniel Brière

Publié | Mis à jour

Le camp d'entraînement des Flyers de Philadelphie ne se déroule pas comme l'espérait Daniel Brière.

L'adjoint spécial au directeur général Chuck Fletcher en a fait la déclaration lors d'une entrevue accordée à Jean-Charles Lajoie, lundi.

«Non, je ne dirais pas que ça va à mon goût. J'aurais aimé ça avoir quelques victoires de plus. Encore une fois, on a de la difficulté à rester en santé. On n'a pas encore vu Sean Couturier et Joel Farabee sur la patinoire. On a beaucoup de gars qui sont éclopés, encore. On tente de se préparer pour le début de la saison.» 

L'ancien joueur a également avoué que la présence ou non de Couturier cette saison pourrait avoir un impact immense sur la suite des choses pour son équipe.

«Pour nous, c'est un peu la clé. Dernièrement, les nouvelles sont relativement bonnes. On espère que ça va continuer à se poursuivre comme ça dans le cas de Sean. On a aussi Joel Farabee, qui est un gros morceau de notre offensive, qui devrait être prêt relativement tôt en saison. Ces deux joueurs sont des morceaux clés à savoir si on a une équipe qui peut tenter de pousser pour les séries. Sinon, ça change complètement l'allure de notre alignement.» 

Le Québécois croit toutefois que l'embauche de John Tortorella comme entraîneur-chef des Flyers va permettre d'inculquer de bonnes habitudes de travail aux joueurs de l'équipe. Son effet se fait d'ailleurs sentir lors du camp d'entraînement.

«J'en ai eu des camps difficiles. Je pense que c'était plus courant quand je jouais que ça peut l'être aujourd'hui. J'avoue que je ne m'ennuie pas de ça, après avoir vu les gars pousser comme ils ont été poussés pendant le camp d'entraînement. Mais je crois que c'est une bonne chose à Philadelphie. On veut changer la culture et les standards et je crois que ''Torts'' est la personne parfaite pour ça. Les gars ont travaillé extrêmement fort.» 

Brière souhaite également que son équipe ne rivalise pas avec les Canadiens pour obtenir le premier choix au prochain repêchage, même si la situation peut changer rapidement.

«On espère qu'on ne se retrouvera pas dans cette situation, mais on ne sait jamais comment les choses peuvent changer. On croit que le développement de nos jeunes joueurs passe par une équipe qui travaille de la bonne façon et qui tente de gagner à tous les soirs. C'est ce qu'on veut essayer de faire de notre côté, cette saison. Nous sommes conscients qu'on ne va probablement pas se battre pour la coupe Stanley dès cette saison, mais on s'en va dans la bonne direction avec un gars comme ''Torts''.» 

Voyez l'entrevue dans la vidéo ci-dessus.