CF Montréal

Wilfried Nancy ne va pas trop vite

Publié | Mis à jour

Le CF Montréal disputera samedi son dernier match à domicile et conclura la saison régulière en visitant l’Inter Miami CF le 9 octobre. Bref, ça commence à sentir les séries.

Mais quand on parle à l’entraîneur-chef, Wilfried Nancy, on se rend compte que la seconde phase de la saison se trouve dans un coin reculé de son esprit.

«Je ne pense pas aux séries, c’est trop loin encore, a-t-il affirmé lors de son point de presse, jeudi. On a deux matchs à jouer et on continue de gravir la montagne.»

Son équipe revient d’une pause internationale de deux semaines et a les batteries chargées à bloc pour négocier le reste de la saison et le tournoi d’automne.

Stade plein

C’est une dernière occasion pour le Bleu-Blanc-Noir de voir ses partisans en saison régulière et il faut l’avouer, l’ambiance est très bonne depuis quelques rencontres au Stade Saputo.

De plus, on sait déjà qu’il sera plein, puisque l’équipe a annoncé mercredi que la rencontre sera jouée à guichets fermés.

«On veut faire un beau résultat devant nos fans, a convenu le défenseur Zachary Brault-Guillard. Il faut bien terminer le dernier match de l’année à domicile et pourquoi ne pas aller chercher la première place, parce que c’est encore possible.»

Car, si les mathématiques tournent en faveur du CF Montréal (59 points), il pourrait bien accrocher la première place de l’Association de l’Est ou au classement général de la MLS.

Pour ce faire, il se devra de remporter ses deux derniers matchs et espérer des revers de Philadelphie (premier de l’Est, 64 points) et du Los Angeles FC (premier de l’Ouest, 64 points).

Progression

L’équipe connaît une saison du tonnerre et pourtant, Nancy estime qu’il y a peu de choses qui la séparent de celle de l’an passé où l’équipe avait terminé à deux points des séries éliminatoires en s’inclinant au dernier match de la saison.

Nancy a même analysé les deux saisons et a pu identifier des moments charnières.

«Vous allez me prendre pour un fou, mais je vous dis ce que je pense. On a regardé l’an passé quel match nous a empêchés d’aller vers le haut du tableau.»

«J’ai regardé les matchs qu’on a perdus l’année dernière. On manquait d’expérience et on a loupé des buts ouverts. Cette année, on les réussit.»

Il dit regretter les deux matchs disputés contre l’Union cette saison, deux rencontres qui séparent les deux équipes.

Le 5 mars, le club montréalais menait 1 à 0 au Stade olympique et l’Union a marqué deux fois en trois minutes pour l’emporter. Puis, en avril, l’Union a soutiré un verdict nul en Pennsylvanie.

Mais une victoire dans un hypothétique affrontement en séries pourrait faire oublier tout ça.