Canadiens de Montréal

Un poste à perdre pour Justin Barron

Publié | Mis à jour

Il y a un an, Justin Barron savait qu’il avait autant de chances d’atterrir sur la lune que dans le vestiaire de l’Avalanche du Colorado.

«J’aurais eu besoin de connaître un camp extraordinaire pour rester avec l’Avalanche, une équipe qui aspirait à la coupe Stanley, a rappelé Barron, aujourd'hui. J’ai connu un bon camp, je me suis retrouvé parmi les derniers joueurs retranchés et j’ai fini par jouer deux rencontres avec l’Avalanche avant d’être échangé au Canadien.»

Un poste à perdre

Un an plus tard, Barron a besoin de connaître un camp décent pour rester à Montréal. Il a probablement plus un poste à perdre qu’à gagner.

«Je vois ça comme une occasion, je ne veux pas me mettre trop de pression, a-t-il mentionné à quelques heures d’un deuxième match préparatoire. Je sais qu’il y a plusieurs ouvertures avec le Canadien. J’aimerais jouer avec la grande équipe dès la fin du camp.»

Acquis dans l’échange d’Artturi Lehkonen avec l’Avalanche, Barron, un choix de premier tour en 2020 (25e au total), a joué cinq matchs en fin de calendrier la saison dernière à Montréal. Il a obtenu deux points (1 but, 1 passe), en plus de présenter un différentiel de -2.