Crédit : Photo d'archives, Agence QMI

LHJMQ

Du renfort bienvenu chez les Remparts

Publié | Mis à jour

Les Remparts pourront compter sur au moins deux joueurs réguliers de retour de leurs camps professionnels pour les matchs de cette fin de semaine, samedi et dimanche, face aux Olympiques de Gatineau. Après Mikaël Huchette des Flyers lundi soir, le défenseur Evan Nause sera retourné à Québec par les Panthers au cours des prochains jours.

L’arrière de 19 ans a disputé son premier match préparatoire dans la formation floridienne lundi soir, contre les Predators de Nashville. Il a été utilisé durant 19 min 07 s dans une défaite de 4 à 0. Patrick Roy a été informé hier que son défenseur serait de retour à Québec bientôt.

Il pourrait s’agir d’une surprise de revoir Nause aussi rapidement, après que Roy eut mentionné à quelques reprises, au camp d’entraînement des Remparts, qu’il s’attendait à ce que les Panthers offrent une longue audition à leur choix de deuxième ronde en 2021. Toutefois, il semble que la nouvelle direction de l’équipe, menée par l’entraîneur-chef Paul Maurice, désire avoir entre les mains la formation qu’elle utilisera cette saison le plus rapidement possible.

Quart-arrière

Meilleur pointeur chez les défenseurs de l’équipe l’an dernier avec 46 points en 58 matchs, Nause sera à nouveau une partie importante de la brigade défensive des Remparts.

«Notre général à l’arrière sera Nicolas Savoie et je pense que "Nausy" pourra jouer le rôle de quart-arrière. Par contre, notre équipe marche par comité. On a un noyau de bons joueurs et beaucoup de profondeur. Un soir, une paire fera du bon travail puis, l’autre soir, ce sera une autre.»

Huchette sera de retour mercredi dans l’environnement de l’équipe, tandis que Nause devrait rejoindre ses coéquipiers jeudi ou vendredi.

À l’heure actuelle, Zachary Bolduc (St. Louis), Théo Rochette (Philadelphie), Nathan Gaucher (Anaheim), Vsevolod Komarov (Buffalo) et James Malatesta (Columbus) sont toujours à leurs camps respectifs.

Pas de complaisance

Même s’il était satisfait du retour de deux de ses piliers, mardi, Patrick Roy continuait de se concentrer sur l’effectif qui était sur la patinoire à l’entraînement, celui qui a mené les Remparts à deux victoires lors du week-end d’ouverture.

«J’avais hâte de voir ce matin dans quel état on serait et je n’ai vu personne de complaisant. Tout le monde est arrivé avec ses bottes de travail. On continue à avancer.»

Parmi les joueurs qui ont gagné des points en l’absence des gros canons, Roy a notamment cité Kassim Gaudet et Andrew Gweon.

«Depuis le début du camp, je suis obligé de dire que Gaudet fait vraiment bien ça et il attire mon attention. Dans le cas de Gweon, il a été vraiment bon en désavantage numérique en fin de semaine dernière. Il a fait le travail contre de bons trios parce qu’il ne faut pas oublier que Chicoutimi et Victoriaville avaient pas mal leur effectif complet», a-t-il mentionné.

Gérer des hockeyeurs qui ne jouent pas

Inévitablement, le retour des joueurs de leur camp professionnel en reléguera d’autres à des rôles de soutien ou même à la passerelle. Une situation qui, si elle est bien gérée, ne devrait pas nuire au développement de ces derniers.

C’est comme ça chaque année de toute façon. L’année dernière, les Remparts comptaient sur neuf défenseurs, si bien que la plupart du temps, les jeunes Mathieu Wener et Samuel Lachance ont regardé les matchs des gradins.

Ce sera de nouveau le cas cette saison, puisque si tout le monde revient des camps LNH, les Diables rouges compteront sur 25 joueurs, dont deux «extras» en attaque, deux à l’arrière et un devant le filet.

Plus de confiance

Dans le cas de Lachance, il a joué 12 matchs sur 68 en 2021-2022, et Patrick Roy ne croit pas que ça lui a nui.

«Il joue de plus en plus avec confiance. Tu vois que le fait d’avoir travaillé avec nous, d’avoir pratiqué et d’avoir travaillé avec Ben [l’entraîneur adjoint Benoit Desrosiers], aujourd’hui, on voit une certaine progression. C’est sûr que jouer, c’est la meilleure médecine, mais en même temps ça lui a permis de prendre de l’expérience», disait Roy après la victoire contre les Tigres de Victoriaville, samedi.

«Ils vont être testés»

Appelé à développer sa pensée lors d’un entretien avec «Le Journal», mardi, Roy a ajouté que le talent dans leur formation était un avantage non négligeable pour ces joueurs qui ne joueront pas beaucoup de parties cette saison.

«Juste dans les pratiques, pense-y : ils vont être testés par des gars comme Bolduc, Rochette, Malatesta, Gaucher à l’attaque, et Savoie, Nause, Komarov et Truchon à l’arrière. Tu côtoies des gars de même, c’est sûr que tu apprends et que tu te fais tester dans les entraînements. C’est sûr qu’il faut que le gars joue, mais, des fois, on n’a pas le choix.»

L’an dernier, ils n’ont effectivement «pas eu le choix», puisqu’ils ont été épargnés par les blessures, ce qui ne veut pas dire que ce sera la même chose cette année.

«Quand ça se met à tomber, je le sais, ça tombe. Pour l’instant, on touche du bois. On essaie de bien gérer l’horaire.»