JiC

Un premier échantillon concluant pour Matheson

Publié | Mis à jour

Invité à se mettre dans la peau de son homologue de la LNH Kent Hughes, le directeur général des Voltigeurs de Drummondville, Philippe Boucher, a livré son analyse du match préparatoire entre les Canadiens et les Devils, mardi à «JiC».

«Il y a quand même des choses qui ont bien été, hier», a-t-il d’abord souligné, avant de préciser qu’en tant que DG, il essaie toujours d’avoir une bonne perspective sur le court, le moyen et le long terme au sujet des différents joueurs de l’équipe.

À ce chapitre, il a observé les cas de trois joueurs lors du match de lundi : le défenseur Michael Matheson et les attaquants Kirby Dach et Juraj Slafkovsky.

«Le court terme : Matheson, hier, je pense qu’il a bien fait ça, a-t-il d’abord indiqué. Le moyen terme : Kirby Dach, je pense qu’il est pas pire, c’est un gros bonhomme et il faut attendre, et le long terme, c’est Slafkovsky.»

Boucher a estimé que les trois ont bien fait contre les Devils et s’attend à ce que les deux gros attaquants jouent ensemble de plus en plus souvent. Mais c’est pour l’arrière québécois qu’il a réservé son hommage le plus senti.

«Matheson sortait de l’écran, a-t-il affirmé. Il est heureux à Montréal, il est content d’être là, il n’a pas coûté grand-chose (...) Jeff Petry ne voulait pas être là. Matheson est content d’être à Montréal et l’important, c’est qu’il veut jouer de grosses minutes.»

«Stéphane Robidas (l’entraîneur des défenseurs du CH) l’a très bien utilisé hier, 25 minutes, dans toutes les situations», a souligné Boucher, qui a aussi aimé voir le défenseur québécois encadrer, en quelque sorte, son jeune partenaire Justin Barron.

«J’ai bien aimé ce qu’il a amené, Kent Hughes peut être content de ça», a-t-il ensuite résumé.

Voyez la discussion complète en vidéo principale.