LNH

«On peut être un trio dangereux» - Giroux

Publié | Mis à jour

Pour la première fois de sa carrière dans la Ligue nationale de hockey (LNH), Claude Giroux participe à un autre camp que celui des Flyers de Philadelphie. C’est un changement important, même pour un vétéran comme lui.

«C’est un peu étrange à première vue, a mentionné le nouveau numéro 28 des Sénateurs. Par contre, j’ai eu la chance de patiner et de m’entraîner avec la majorité des joueurs lors des deux dernières semaines avant le camp.»

«Pour le moment, tout va bien. On travaille fort et on a du plaisir.»

Son adaptation à son nouvel environnement n’est pas encore complétée.

«Ça pourrait prendre un peu de temps. Je connais les joueurs, mais pas personnellement. Lorsqu’on va jouer à l’étranger, ce sera important d’apprendre à tisser des liens. C’est un processus.»

Deuxième trio intimidant

À moins d’une blessure ou d’une surprise au camp, Giroux formera un trio avec Tim Stützle et Alex DeBrincat pour amorcer la saison régulière. Le vétéran a apprécié ses premiers entraînements en leur compagnie.

D’ailleurs, lors des matchs simulés, ils ont marqué dès leur première présence sur la patinoire. Un jeu tic-tac-toe complété par Giroux.

«Alex sait ce qu’il fait sur la patinoire, tandis que Tim aime contrôler le rythme du jeu, a analysé Giroux. Il aime avoir la rondelle et battre des joueurs à un contre un. Nous sommes tous des joueurs différents et c’est pour cela qu’on peut être un trio dangereux.»

«Lorsque tu joues avec de nouveaux joueurs, tu veux que la chimie fonctionne le plus vite possible. Je crois que nous sommes dans la bonne direction.»

Avec leur rapidité et leur exécution, ils ont de bonnes chances de faire des ravages. Avec leur production, ils pourraient aussi enlever de la pression sur le trio de Brady Tkachuk qui sera surveillé de près par les équipes adverses.