Crédit : AFP

Blue Jays - MLB

Blue Jays: la première ronde au Rogers Centre?

Publié | Mis à jour

L’actuelle série de quatre matchs opposant les Blue Jays de Toronto aux Rays de Tampa Bay se poursuit jusqu’à dimanche, en Floride, et la confrontation pourrait aider à déterminer l’équipe ayant le privilège de jouer à la maison pour la première ronde éliminatoire.

«Ce serait fantastique d’être à domicile, a indiqué le gérant par intérim des Blue Jays John Schneider, cité sur le site web des Blue Jays. Je pense qu’il n’y aurait rien de mieux que de jouer devant nos partisans pendant les séries.»

Selon le format en place dans le baseball majeur, les différentes séries 2 de 3 impliquant les équipes repêchées seront en effet disputées au complet, à compter du 7 octobre, au domicile de l’équipe ayant terminé avec la meilleure fiche au classement.

Manoah au monticule

Les Blue Jays et les Rays, qui pourraient s’affronter à cette étape, ont ainsi tout intérêt à gagner ce week-end. Samedi, la formation torontoise devrait miser sur le partant Alek Manoah (14-7) au monticule. Dimanche, le défi s’annonce plus corsé alors que Ross Stripling (8-4) sera confronté à l’excellent Shane McClanahan.

Évidemment, les dés ne sont pas encore joués puisque les Mariners de Seattle continuent de pousser. Les Jays ont leur destin entre les mains, surtout s’ils espèrent jouer au Rogers Centre pendant les éliminatoires. Pour ce faire, ils doivent devancer les Rays et les Mariners au classement. Comme ce sera le cas durant les séries, les joueurs doivent toutefois accomplir leur boulot, particulièrement les lanceurs.

Berrios : meilleur à domicile

Dans le premier match de l’actuelle série de quatre parties au Tropicana Field, les Blue Jays n’ont pu s’en sortir après une mauvaise sortie de Jose Berrios. En seulement deux manches, il a alloué six points mérités, tout en effectuant 74 lancers.

«Ç’a été une dure soirée pour lui, a avoué Schneider. Il avait de la difficulté à retirer l’adversaire et plusieurs fausses balles ont haussé son nombre de lancers. Je pense que c’était simplement une journée difficile.»

Berrios (11-6) a connu une saison en deçà des attentes, lui qui affiche une moyenne de points mérités de 5,27 en 30 départs. Il présente toutefois un dossier de 7-1 à domicile de même qu’une moyenne de 3,98. Raison de plus pour les Blue Jays de se retrousser les manches pour s’assurer de terminer avec la meilleure fiche parmi les clubs repêchés dans la Ligue américaine.