Crédit : AFP

Soccer

Soccer Canada: un premier test avant le Mondial

Publié | Mis à jour

La formation canadienne de soccer masculin se frottera vendredi à l’hôte de la prochaine Coupe du monde, le Qatar, ce qui s’avèrera le premier test international des hommes de John Herdman avant le vrai spectacle.

Dans sa préparation vers le Mondial, prévu pour novembre, le Canada n’a affronté que des formations de sa propre confédération, la CONCACAF. Dans la prochaine semaine, ils croiseront le fer avec le Qatar et l’Uruguay, deux pays qui prendront aussi part au tournoi.

Ces rencontres auront lieu à Vienne, en Autriche, et à Bratislava, en Slovaquie.

«Nous savons que nous devrons hausser notre jeu d’un cran contre des compétiteurs qui seront à la Coupe du monde. Maintenant, nous sommes seulement excités et prêts à jouer», a déclaré l’attaquant Cyle Larin jeudi, lors d’une entrevue avec le réseau TSN.

Puisqu’ils accueillent la compétition sur leur territoire, les Qataris ont automatiquement obtenu leur billet pour l’événement. Ils ne sont toutefois pas à sous-estimer, eux qui occupent le 48e échelon du classement de la FIFA, soit cinq rangs derrière le Canada.

Une générale

Avant de monter sur la scène mondiale, les représentants de l’unifolié auront l’occasion de répéter et de corriger quelques aspects. Les joueurs de l’équipe nationale n’ont pas joué ensemble, pour la plupart, depuis juin.

«Durant ce camp, nous avons mis l’accent sur deux ou trois trucs où nous avions l’impression que nous pouvions faire un pas vers l’avant, pour jeter les bases et en avoir moins à faire quand nous serons au Qatar», a souligné Herdman.

Le sélectionneur croit qu’avec une bonne préparation, le Canada a le potentiel de surprendre de grosses équipes. Jonathan David est d’avis que ses coéquipiers et lui ne devraient pas approcher ces rencontres amicales d’une façon différente. Chaque performance compte.

«Je ne pense pas que la préparation devrait être différente. On prépare un match avec l’intention de le gagner et ça devrait toujours être comme ça, alors rien ne devrait changer», a mentionné l’Ontarien qui joue à Lille, en France.

Rappelons que le Canada a hérité d’un groupe difficile au Mondial. La Belgique, la Croatie et le Maroc seront ses adversaires de la phase initiale.