LNH

«Les Flyers avaient besoin d’un entraîneur comme Tortorella»

Publié | Mis à jour

L’arrivée de John Tortorella fera le plus grand bien aux Flyers de Philadelphie, selon Simon Gagné. 

L’ancien attaquant croit que le bouillant personnage a le profil parfait pour remettre l’équipe dans le droit chemin. Gagné ne reconnaissait plus son ex-équipe la saison dernière, a-t-il confié à l’émission «La Poche Bleue le midi», jeudi, sur les ondes de TVA Sports.

«Ça va brasser à Philadelphie! Et je suis content de ça. Je n’ai pas aimé leur façon de jouer l’année passée. Je ne reconnaissais pas mes Flyers. Ils avaient l’air d’une équipe facile à affronter à la maison, alors que ç’a toujours été une force des Flyers. Le fameux "Philly flu" qu’on appelle, c’était pour vrai. Plusieurs joueurs n’aimaient pas aller jouer à Philadelphie. Par contre, l’année passée, ça ne dérangeait pas les joueurs des autres équipes.»

Gagné pense que l’approche dure de «Torts» profitera aux Flyers. 

«J’avais des bons amis à Tampa Bay lorsqu’il était là. Vincent Lecavalier, Brad Richards et Martin St-Louis m’ont parlé de l’intensité de ses camps d’entraînement. Il a d’ailleurs déjà donné un ultimatum aux joueurs des Flyers pour qu’ils arrivent au camp avec un pourcentage de gras en bas de 11%. Les joueurs ont été avisés par une lettre de sa part.»

«Tortorella est un entraîneur qui est difficile avec ses joueurs, mais je crois que les Flyers ont besoin de ça. Est-ce que ça va être pour un, deux ou trois ans? Le message de Tortorella ne passe plus à un moment donné, mais pour un an ou deux, ça va être bon pour eux.»

Personnellement, il est cependant «content de ne plus être avec les Flyers!» 

Voyez l’entrevue complète avec Simon Gagné dans la vidéo ci-dessus. Il y parle également de son nouveau rôle d’entraîneur adjoint avec les Remparts de Québec et de ses attentes envers les jeunes joueurs des Canadiens de Montréal.