LNH

«Ç’a été difficile à avaler» - Patrick Kane

Publié | Mis à jour

Moins d’un an avant l’échéance de son colossal pacte de huit ans et 84 millions $, le flamboyant attaquant Patrick Kane est incertain de son avenir avec les Blackhawks de Chicago pour la première fois de sa carrière.

L’Américain de 33 ans n’a plus rien à prouver dans la ville des vents. Trois bagues de la coupe Stanley, 1180 points en 1107 parties, une pelletée d’honneurs individuels; on peut s’attendre à ce que le numéro 88 soit hissé dans les hauteurs de l’United Center dans quelques années.

Les «Hawks» ont toutefois changé de visage dans la dernière année. Ils ont amorcé une reconstruction et se sont notamment départis de Kirby Dach et Alex DeBrincat au cours de l’été.

On est ainsi en droit de se demander si Kane et Jonathan Toews, dont les ententes d’une valeur annuelle de 10,5 millions $ prennent fin au terme de la campagne, font partie des plans du directeur général Kyle Davidson.

«Honnêtement, nous n’avons pas vraiment discuté de cela, que ce soit avec mon agent ou ma famille», a évoqué Kane, dont les propos ont été repris par Sportsnet.

«Ça attire peut-être l’attention en raison de la situation dans laquelle se trouve notre équipe ou à cause de nos contrats. C’est juste beaucoup de bruit en ce moment. Nous verrons ce qui se passe en temps et lieu. Nous espérons surprendre les gens en connaissant un bon début de saison.»

Même s’il prend de l’âge, le natif de Buffalo se maintient toujours parmi les attaquants les plus productifs de la Ligue nationale de hockey (LNH). En 2021-2022, il a récolté 92 points en 78 parties, bon pour le 15e rang du circuit.

Une perte significative

Il devra toutefois répéter ses exploits sans son tireur d’élite de prédilection la saison prochaine. DeBrincat, qui a déménagé dans la capitale canadienne, vient de connaître une deuxième campagne de 41 buts en carrière.

«Ç’a été difficile à avaler quand j’ai appris la nouvelle, a confié Kane. Non seulement avions-nous une grande complicité sur la glace, mais il était un de mes meilleurs amis hors de la patinoire aussi.»

«Il est dans une bonne situation à Ottawa. Il va évoluer aux côtés de bons joueurs et ce sera plaisant de le voir se dépasser. Mais en même temps, j’aurais aimé continuer à faire cela avec lui. Nous nous motivions mutuellement.»

Pour pallier le départ de DeBrincat, les «Hawks» ont consenti des contrats d’un an à Max Domi et Andreas Athanasiou. Il n’est pas osé d’avancer que Kane devra faire des pieds et des mains pour trainer l'équipe de Chicago en séries éliminatoires... à moins qu'il plie bagage d'ici là.