Crédit : Sébastien St-Jean / Agence QMI

Alouettes de Montréal

Les Alouettes honoreront Chip Cox

Publié | Mis à jour

Les Alouettes rendront hommage à leur ancien secondeur Chip Cox ce vendredi, lors de la demie du duel contre les Tiger-Cats de Hamilton.

La semaine dernière, l’Américain de 39 ans a été intronisé au Temple de la renommée du football canadien, et ce, dès sa première année d’admissibilité. Les «Als» l’ont invité à venir célébrer l’accomplissement avec les partisans qui l’ont acclamé pendant 13 saisons, soit de 2006 à 2018.

• À lire aussi: Jamal Davis II déçu mais heureux de revenir

«J’ai mis ma carrière en jeu pour les partisans, a déclaré Cox, lors d’une visioconférence tenue mercredi. Et, je le referais demain matin! Les partisans des Alouettes ont été tellement incroyables avec moi.»

«Je ne me souviens pas d’une seule fois où ils ont été négatifs à mon endroit. Ils m’ont ouvert les bras. C’est vraiment spécial pour quelqu’un qui s’est toujours senti comme un négligé. Je suis excité de renouer avec les amateurs. C’est à cause d’eux que je n’ai jamais quitté l’équipe.»

Encore très amer

Cox n’a jamais caché le fait qu’il était frustré de la façon dont sa carrière a pris fin. À la conclusion de son entente en 2018, il n’a jamais eu de nouvelle des Alouettes et de Kavis Reed, qui était le directeur général à l’époque.

Près de quatre ans plus tard, Cox était visiblement encore très amer de la situation.

«Quand j’ai quitté Montréal, j’étais le demi défensif le plus productif, celui qui a permis le moins de passes réussies en un contre un et celui qui avait le moins raté de plaqués. Je ne pensais pas que je ne jouerais plus au football...»

«C’est un sujet délicat, mais je suis tout de même reconnaissant», a tenu à ajouter celui qui mettra les pieds à Montréal seulement pour la deuxième fois depuis la fin de son association avec le club de la Belle Province.