Alouettes de Montréal

Le moment que P-O Lestage attendait

Publié | Mis à jour

Plus d’un mois et demi après s’être joint aux Alouettes, le joueur de ligne offensive Pier-Olivier Lestage obtiendra son premier départ en carrière dans la Ligue canadienne de football.

Mercredi, soit deux jours avant le duel contre les Tiger-Cats de Hamilton au Stade Percival-Molson, l’entraîneur-chef par intérim Danny Maciocia a confirmé que l’athlète de 25 ans allait prendre la place de Philippe Gagnon comme garde à gauche. Ce dernier est incommodé par des douleurs au dos.

«J’ai hâte et ça fait longtemps que j’en parle. C’était attendu de ma part. Depuis que je suis ici, je travaille fort pour atteindre cet objectif-là et ça arrive enfin ce vendredi. Je suis prêt», a déclaré Lestage.

Dès son arrivée chez les Alouettes, le Québécois avait été loquace sur son désir de voir du terrain, après avoir passé un an sur l’équipe d’entraînement des Seahawks de Seattle.

«Je suis un compétiteur et je veux jouer, a dit le produit des Carabins de l’Université de Montréal. Ça fait un petit moment que je suis avec l’équipe. Je ne cacherais pas qu’il y a eu certains moments où je ressentais une petite frustration de ne pas jouer. Cependant, je vais toujours faire passer l’équipe en premier.»

Une attitude appréciée

Lestage n’a jamais parlé de sa «petite frustration» à ses entraîneurs ou à ses coéquipiers. Maciocia n’était cependant pas dupe et il savait très bien que son jeune athlète était impatient de prouver sa valeur.

«P-O, c’est une personne qui est naturellement impatiente. C’est un fier compétiteur et il veut jouer. C’est ce que je veux voir de tous nos joueurs, j’espère qu’ils sont tous ici avec une hargne de vouloir jouer», a indiqué le pilote des Moineaux.

Le joueur de ligne offensive pense toutefois que d’avoir vécu d’autres expériences avant d’obtenir son premier départ lui permettra d’être mieux préparé pour ce nouveau défi.

«Ça aurait pu être un petit peu plus tôt, mais je trouve aussi que nous avons fait les bonnes étapes, a soulevé Lestage. J’ai commencé en prenant davantage de répétitions. J’ai ensuite été utilisé comme centre-arrière. J’ai aussi vu du temps de jeu contre [les Lions] de la Colombie-Britannique. C’est la suite normale des choses.»

Prendre la place de quelqu’un

Maintenant qu’il a obtenu la chance d’être un partant, Lestage veut s’assurer de le demeurer. Pour ça, il doit supplanter Gagnon ou un autre joueur de la ligne offensive.

«C’est sûr que c’est l’aspect le plus difficile de la chose, parce qu’il y en a qui vont être contents et d’autres qui ne le seront pas dans ce genre de situation. Rendu où nous en sommes, nous comprenons cet aspect du sport professionnel. C’est une “business”», a exprimé Lestage.

«Je ne suis toutefois pas payé pour me soucier de ça. Mon travail, c’est de jouer au football.»