La Poche Bleue le midi

Michel Therrien lève enfin le voile sur sa relation avec P.K. Subban

Publié | Mis à jour

La retraite de P.K. Subban a fait réagir Michel Therrien. 

Lors de son segment à l'émission «La Poche Bleue le midi», l'ancien entraîneur des Canadiens a tenu à démystifier une croyance populaire au sujet de sa relation avec son ancien protégé. 

«Premièrement, je veux mettre une chose au clair avec tout le monde. Plusieurs personnes pensaient qu'on n'avait pas une bonne relation, mais j'ai adoré diriger P.K. Subban. C'est comme un cheval de course, tu dois le guider mais tu sais que tu peux gagner le ''derby'' du Kentucky. J'aime autant ça que d'avoir une vieille ''picouille'' comme on voit dans le Vieux-Montréal que tu dois donner des coups pour qu'elle avance. C'est un joueur qui avait un talent naturel et qui était excitant à voir jouer.» 

L'ancien pilote des Canadiens et des Penguins estime également qu'il avait réussi à trouver la meilleure recette possible pour que son flamboyant défenseur obtienne du succès.

«La chose que je retiens de P.K. Subban, c'est qu'il a joué son meilleur hockey à Montréal. Le marché de Montréal l'excitait. Il fallait le calmer à l'occasion. Il fallait s'assurer qu'il rentre dans le rang souvent. En tant qu'entraîneur, c'était mon travail à moi de m'assurer que P.K. était concentré à performer. Je demandais aux joueurs de s'assurer de gagner le respect des coéquipiers. C'était la chose la plus importante pour moi. Tu te dois de faire les bonnes choses sur la patinoire, à l'extérieur et dans le vestiaire. Sans le respect des autres, tu n'es pas grand-chose.» 

Therrien admet toutefois avoir accepté de porter le chapeau du «méchant» pour assainir la relation entre Subban et les autres joueurs de l'équipe.

«Quand je suis arrivé à Montréal, P.K. faisait la grève à cause de son contrat. J'étais au courant de comment il était avant. Je savais que les vétérans de l'équipe tentaient de remettre P.K. à l'ordre. J'ai rassemblé le groupe de vétérans et je savais qu'ils étaient durs avec P.K. J'ai dit aux gars que j'allais m'en occuper personnellement. C'était ma responsabilité en tant qu'entraîneur et en tant que leader. Je voulais faire le travail sale pour qu'eux puissent se concentrer sur le hockey. C'était une approche un peu controversée, mais j'ai réussi à soutirer le meilleur de P.K. au bout de la ligne.» 

Malgré tout, l'ancien entraîneur se dit déçu de voir son ancien protégé prendre sa retraite aussi jeune alors qu'il aurait eu le talent pour connaître une carrière encore meilleure.

«Je ne me suis jamais mêlé des négociations de contrat d'un joueur. Je sais que Geoff Molson s'était impliqué à la fin des négociations du contrat de P.K. Honnêtement, je trouve ça quand même décevant qu'un joueur avec un aussi grand potentiel annonce sa retraite à 33 ans. Ça démontre que les priorités n'étaient peut-être pas toujours à la bonne place. En ce qui me concerne, P.K. Subban devrait jouer encore dans la LNH. C'est très très très jeune pour annoncer sa retraite.» 

Voyez le segment en question dans la vidéo ci-dessus.