L'après-match LNH

Des opportunités à saisir devant le filet

Publié | Mis à jour

Maintenant qu’il est clair que Carey Price n’enfilera pas ses jambières la saison prochaine, le portrait se précise devant le filet des Canadiens alors que s’amorce le camp d’entraînement de l’équipe.

Trois gardiens y entreront avec un contrat de la Ligue nationale : Jake Allen, Samuel Montembeault, et Cayden Primeau. 

«Si je suis Jake Allen, c'est une opportunité de solidifier ma position de gardien numéro un dans la Ligue nationale (...) il peut redorer son blason et regagner une certaine valeur, il ne faut pas oublier que c'est sa dernière année de contrat», a observé l’ancien gardien de la LNH Patrick Lalime, mardi, à «l’Après-match».

«Ma plus grande crainte concernant Jake Allen, c'est sa santé, est-il capable d'avoir une charge de travail sans tomber au combat en décembre?», a ensuite soulevé l’ancien des Sénateurs d’Ottawa. 

D’ailleurs, c’était la soirée des gardiens à l’émission : en plus de Lalime, trois anciens gardiens professionnels, Mathieu Chouinard, Éric Fichaud et Jean-Sébastien Giguère, étaient sur le panel.

Tous s’entendaient pour dire qu’Allen est, à ce point-ci, le gardien numéro un en vue de la saison à venir. Là où il y a des points d’interrogation, c’est pour le poste de substitut.

«On va sûrement voir une rotation à trois cette saison», a notamment avancé Giguère.

«Ça ne me surprendrait pas qu'on voie 10-15 matchs pour Primeau, peut-être une vingtaine pour Montembeault et le reste pour Allen, a-t-il ajouté. Comme ça, on va peut-être éviter les blessures pour Allen. Et à trois, ce sera peut-être plus facile pour supporter la pression aussi.»

Voyez la discussion complète en vidéo principale.