Canadiens de Montréal

«Montréal, ce n’est pas fait pour tout le monde»

Publié | Mis à jour

Juraj Slafkovsky est déjà critiqué de toute part par de nombreux partisans des Canadiens même s’il a joué seulement deux matchs au camp des recrues.

La patience devrait cependant être de mise dans son cas, selon Simon Gagné. Mais telle est la réalité avec le marché montréalais.

«Malheureusement, c’est comme ça à Montréal. Le monde n’est pas patient, mais il faut être patient avec un joueur de 18 ans comme Slafkovsky. Il n’est pas Connor McDavid ou Auston Matthews», a affirmé l’ancien attaquant à l’émission «La Poche Bleue le midi», lundi, sur les ondes de TVA Sports (voyez ce segment dans la vidéo ci-dessus).

«Rappelez-vous que Barry Melrose a déjà dit que Steven Stamkos serait un flop dans la LNH. Il est trop tôt pour savoir si Slafkovsky est prêt à jouer dans la LNH à 18 ans et quelle sorte de joueur il va être. Il faut être patient avec ce genre de joueur», a-t-il poursuivi.

Gagné croit que le ton est plus dur puisque l’équipe est dans un processus de reconstruction. 

«Montréal, ce n’est pas fait pour tout le monde. Certains joueurs sont prêts à accepter la pression et aiment jouer avec la pression. C’est probablement le marché le plus attrayant lorsque l’équipe est sur une lancée et peut gagner la coupe Stanley, mais en reconstruction, comme en ce moment, c’est peut-être plus dur. On a vu que la mèche est courte. Ça ne fait même pas une semaine que le camp des recrues, pas le camp pro, est commencé et on panique déjà en disant qu’on a fait une erreur. 

«Jouer à Montréal, ça vient avec ça. Certains sont faits pour ça, alors que c’est plus dur pour d’autres. C’est aussi autant de pression chez les Maple Leafs de Toronto. Mais ça fait partie de la job.» 

Une comparaison éternelle 

Gagné a aussi souligné qu’«il y a beaucoup de pression sur lui» et que le Slovaque sera toujours comparé à Shane Wright, qui était le grand favori pour être le premier choix au dernier repêchage.

«Je dirais que 80% des amateurs de Montréal voulaient avoir Shane Wright. En partant, il va y avoir le jeu des comparaisons en début de saison. Je ne suis pas inquiet présentement. Attendons de voir ce qu’il va faire dans les matchs présaison et dans de vrais matchs avant de commencer à porter des jugements sur lui.»