Crédit : MARTIN ALARIE / AGENCE QMI

Alouettes de Montréal

En deuil, Dequoy s'absente de l'entourage des Als

Publié | Mis à jour

Le maraudeur des Alouettes Marc-Antoine Dequoy ne participera pas au prochain match des siens, vendredi, car il vit le deuil de sa maman.

C’est ce qu’a indiqué l’entraîneur-chef par intérim Danny Maciocia, après l’exercice de lundi.

• À lire aussi: Les Alouettes ramènent Jamal Davis II dans le nid

• À lire aussi: Les Alouettes musellent les Lions

«Marc-Antoine ne sera pas avec nous cette semaine», a-t-il dit.

«Quand il m’a annoncé la nouvelle, nous avons passé un long moment au téléphone. Vu l’état dans lequel il se trouvait, je lui ai fortement suggéré de prendre du temps pour lui et il était d’accord.»

Ce week-end, Dequoy a annoncé sur ses réseaux sociaux que sa mère était partie après une longue bataille contre la maladie.

«Maman, tu t’es battue jusqu’au bout, sans jamais abandonner. Je ne peux pas m’imaginer la douleur que tu as affrontée pour rester le plus longtemps possible avec nous, pour créer des derniers moments magiques qui seront marqués à jamais. Tu es la définition de résilience et de courage. Ton combat est enfin terminé sur cette terre. Tu es enfin libérée de ce corps physique et tu peux maintenant reposer en paix et sans douleur», a écrit l’athlète de 28 ans.

Une femme «exceptionnelle»

Maciocia était visiblement émotif en discutant de l’épreuve que vit son joueur. Celui occupant le poste de directeur général des Alouettes a bien connu la dame, quand Dequoy évoluait sous ses ordres avec les Carabins de l’Université de Montréal.

«C’est une madame que je connaissais très bien, a-t-il souligné. Elle était la présidente de notre comité de parents à l’Université de Montréal. Nous avons donc travaillé ensemble.

«Ce n’est jamais facile comme situation et c’est très triste. C’était vraiment une femme exceptionnelle.»

Crédit photo : Photo Agence QMI, Thierry Laforce

Au plan football, Maciocia ne sait toujours pas qui prendra la place de Dequoy quand les Tiger-Cats de Hamilton seront de passage au Stade Percival-Molson.

Le secondeur américain Tyrice Beverette a effectué quelques répétitions au poste du Québécois. Sur le site web des «Als», seulement Zach Lindley est identifié comme un maraudeur. L’Ontarien de 22 ans évolue sur les unités spéciales et a connu de très bons moments dernièrement.

- Par ailleurs, le garde Philippe Gagnon était absent de l’entraînement en raison de douleurs au dos. C’est son compatriote québécois Pier-Olivier Lestage qui prenait les répétitions comme garde à gauche.

Maciocia rend visite à Harbaugh

Maciocia, a profité de la dernière semaine de congé des siens pour passer du temps dans l’entourage des Wolverines de l’université du Michigan.

Celui qui agit aussi à titre d’entraîneur-chef par intérim des Moineaux a fait le plein d’expérience en côtoyant ce prestigieux programme de la NCAA.

Crédit photo : AFP

«J’ai eu la chance de passer du temps avec leur personnel d’instructeurs et de rencontrer [l’entraîneur-chef] Jim Harbaugh à quelques reprises. J’ai assisté à des réunions et à des entraînements. C’était toute une expérience», a raconté Maciocia.

«On se demande toujours comment on peut se réinventer, ce qu’on peut améliorer, ramener chez nous et appliquer à ce qu’on fait ici à Montréal. J’ai quelques idées.»

Le DG a aussi souligné qu’il est important de faire ce type de voyage pour rencontrer de nouveaux acteurs du monde du football et d’ainsi ajouter de nouveaux noms à son carnet d’adresses.