Crédit : AFP

NFL

Tom Brady bat finalement les Saints

Publié | Mis à jour

Pour la première fois depuis qu’il porte l’uniforme des Buccaneers de Tampa Bay, Tom Brady a remporté un match de la saison régulière contre les Saints de La Nouvelle-Orléans, dimanche après-midi, au Caesars Superdome.

Le détenteur de sept bagues du Super Bowl a permis à son club de prendre les devants avec un peu plus de sept minutes à faire, en direction d’une victoire de 20 à 10. Le quart-arrière de 45 ans a ainsi porté sa fiche à 1-4 face aux Saints (1-1) quand il ne s’agit pas d’un affrontement éliminatoire impliquant les Buccaneers (2-0).

Brady a rejoint Breshad Perriman sur 28 verges pour le majeur qui a brisé l’égalité de 3 à 3 au dernier quart. Par la suite, la défensive des «Bucs» a réussi deux interceptions, dont une de 68 verges pour un touché.

Le quart-arrière Jameis Winston, qui jouait malgré quatre fractures au dos, a été victime de trois larcins. Il a trouvé Michael Thomas dans la zone des buts en fin de rencontre, mais c’était trop peu, trop tard.

Les esprits se sont par ailleurs échauffés à de nombreux moments pendant ce duel entre les rivaux de la section Sud de la Nationale. L’animosité a atteint son paroxysme au quatrième quart, quand plusieurs joueurs ont quitté les lignes de côté pour participer à une mêlée. Le receveur des Buccaneers Mike Evans et le demi de coin des Saints Marshon Lattimore ont été expulsés de la partie pour avoir été les instigateurs de ce rififi.

Les deux formations se retrouveront pour une deuxième fois en 2022 le lundi 5 décembre prochain, dans ce qui pourrait être un duel qui déterminera le gagnant de leur section.

Toute une remontée des Dolphins

Les Dolphins de Miami sont revenus de l’arrière et ont inscrit 28 points au quatrième quart pour vaincre les Ravens de Baltimore 42 à 38 au M&T Bank Stadium.

C’est la première fois depuis 2006 qu’une équipe de la NFL comble un déficit de 21 points au dernier quart pour l’emporter.

Tua Tagovailoa a été spectaculaire chez les Dolphins (2-0). Le quart a réussi 36 des 50 passes qu’il a tentées pour 469 verges et six touchés. Tyreek Hill et Jaylen Waddle ont été ses cibles de prédilection, eux qui ont chacun inscrit deux majeurs. Le premier a récolté 190 verges, tandis que le second en a obtenu 171.

Chez les Ravens (1-1), le pivot Lamar Jackson a lancé trois passes de touché pour une deuxième semaine consécutive. En plus de trouver Demarcus Robinson, Mark Andrews et Rashod Bateman dans la zone payante, il a inscrit un majeur avec ses jambes et amassé 119 verges au total avec celles-ci.

Ce match contre le club floridien s’était amorcé sur les chapeaux de roues pour les favoris de la foule, alors que Devin Duvernay a ramené le botté d’envoi sur 113 verges pour le touché.

En bref

Au Acrisure Stadium, les Patriots de la Nouvelle-Angleterre (1-1) ont résisté à une poussée tardive des Steelers de Pittsburgh (1-1) pour l’emporter 17 à 14.

Les Jaguars de Jacksonville (1-1) ont blanchi des Colts d’Indianapolis (0-1-1) 24 à 0 au EverBank Field. Le quart-arrière Matt Ryan a connu un rude après-midi et a vu trois de ses passes atterrir dans les mains d’adversaires.

Au FirstEnergy Stadium, les Jets de New York (1-1) ont inscrit deux touchés dans les deux dernières minutes de jeu pour battre les Browns de Cleveland (1-1) 31 à 30. Le porteur de ballon Nick Chubb a franchi la ligne des buts à trois reprises dans la défaite.

Graham Gano a réussi quatre placements pour permettre aux Giants de New York (2-0) de vaincre les Panthers de la Caroline (0-2) 19 à 16 au MetLife Stadium.

Au Ford Field, Amon-Ra St. Brown a attrapé neuf passes pour 116 verges et deux majeurs, en plus d’obtenir 68 verges sur des courses, dans un gain de 36 à 27 des Lions de Detroit (1-1) contre les Commanders de Washington (1-1).