Crédit : AFP

NFL

Aaron Rodgers mène les Packers à bon port

Publié | Mis à jour

Après une décevante entrée en matière contre les Vikings du Minnesota, Aaron Rodgers et les Packers de Green Bay se sont repris de belle façon, dimanche au Lambeau Field, en battant les Bears de Chicago 27 à 10.

Malgré une panne sèche à l'attaque en deuxième demie, les Packers n’ont jamais été menacés par les Bears après le premier quart.

Rodgers a complété ses deux passes de touché durant le deuxième engagement. Il a d’abord rejoint Aaron Jones sur une distance de huit verges, puis a habilement repéré Allen Lazard sur cinq verges dans la zone des buts à la toute fin du quart.

Rodgers a touché la cible sur 19 de ses 25 relais et a récolté 234 verges par la voie aérienne. Il a été victime de trois sacs du quart.

Jones a inscrit l’autre majeur des Packers au tout début du deuxième quart en terminant une course de 15 verges dans la zone payante. Il a amassé 132 verges au sol pendant la rencontre.

Après un début de match prometteur, les Bears ont été handicapés par leur attaque anémique. Le pivot Justin Fields a réussi le seul majeur des siens, au premier quart, par la course.

Fields n’a lancé que 11 passes dans le match et en a complété sept. Il a été victime d’un larcin et de trois sacs et n’a cumulé que 70 verges.

Les Bears (1-1), les Packers (1-1) et les Lions de Detroit (1-1) affichent ainsi tous le même dossier dans la section Nord de la Nationale. Les Vikings (1-0) disputeront leur deuxième match lundi, face aux Eagles de Philadelphie (1-0).