Baseball

«Un petit bonbon» pour Xavier Boutin

Publié | Mis à jour

La défaite est difficile à avaler pour les Alouettes de Charlesbourg au terme de la finale de la Ligue de baseball junior élite du Québec (LBJÉQ), mais leur jeune joueur Xavier Boutin en a profité pour faire écarquiller bien des yeux.

L’athlète de 18 ans, originaire de Lévis, a ainsi été nommé le joueur le plus utile des séries de la LBJÉQ, malgré le triomphe du Royal de Repentigny en sept matchs.

«C’est un petit bonbon à la fin, mais ce n’est pas le trophée qu’on voulait, a indiqué Boutin, en essuyant quelques larmes, vendredi soir, à l’issue de l’ultime rencontre disputée à Repentigny. Ça fait quand même du bien de voir qu’on apprécie comment je joue.»

Au moment du dévoilement de l’identité du joueur par excellence des séries, les membres du Royal, avec beaucoup de classe, ont cessé temporairement leurs célébrations afin de féliciter dignement Boutin.

Le jeune lanceur, qui s’est aussi démarqué à l’attaque avec 17 points produits en 21 parties, a œuvré durant 37 manches au monticule durant les éliminatoires. Il a notamment réalisé un total de 52 retraits sur des prises.

Sans point ni coup sûr

Dans le deuxième match de la finale, Boutin a lancé six manches sans point ni coup sûr avant de voir son coéquipier Charles Canuel boucler l’exploit lors de la septième et dernière manche.

«C’était la première fois de ma vie que je faisais ça et c’est un ami dans l’équipe qui est venu compléter le travail, a commenté Boutin, rappelant cette victoire de 9 à 0 des Alouettes. Ça va rester un beau souvenir.»

Bagage d’expérience

Venu en relève dans l’ultime rencontre de vendredi, Boutin a tout laissé sur le monticule, en vain. Le Royal a remporté le match par le pointage de 14 à 6. Sagement, Boutin estime que cette présence en finale de la LBJÉQ pourrait lui servir dans le futur.

«Ç’a mal fini pour nous, ç’a bien fini pour eux. Ils le méritent, on le méritait aussi, mais ils ont mieux joué que nous lors du dernier match, a-t-il résumé. Ça nous donne de l’expérience. On a plusieurs jeunes dans l’équipe à Charlesbourg. Cette finale-là reste une belle expérience pour les joueurs des deux équipes.»

Bientôt aux États-Unis?

Si Boutin risque à nouveau de porter les couleurs des Alouettes, il ne cache pas son désir d’aller éventuellement étudier au sud de la frontière. Il a déjà reçu quelques offres, mais le jeune souhaite prendre le temps de choisir sa destination.

«Mon premier rêve, quand j’étais tout jeune, c’était d’aller étudier et jouer aux États-Unis. C’est quelque chose que j’espère pouvoir accomplir bientôt», a-t-il affirmé.