Crédit : AFP

LNH

Même noyau, résultat différent pour les Leafs?

Publié | Mis à jour

Les Maple Leafs de Toronto compteront sur un noyau de joueurs pratiquement identique à celui des dernières années et encore en 2022-2023, ils amorceront la saison en espérant un résultat différent en séries éliminatoires.

La force de frappe offensive de la formation ontarienne ne laisse aucun doute, elle qui s’immisce parmi les meilleures de la Ligue nationale à chaque année. Toutefois, ces succès n’ont jamais su se transposer quand le bal printanier commence.

Participant aux séries éliminatoires lors de chacune des six dernières saisons, les Leafs n’ont jamais gagné une seule série. Les attaquants Auston Matthews, John Tavares, Mitch Marner, William Nylander et le défenseur Morgan Rielly, qui comptent pour un peu plus de 48 millions $ sur la masse salariale de leur club, seront de nouveau les patineurs les plus sollicités pour parvenir à abattre cette guigne.

«Le parcours de chaque personne est différent, a admis Matthews, lui dont les propos ont été repris par le site de la Ligue nationale, vendredi. Nous croyons en notre groupe et nous sommes très motivés après être arrivé à court. Ça ne fait qu’alimenter notre feu. Mais nous croyons être dans la bonne position et que nous sommes l’une des meilleures équipes de la ligue.»

«C’est une belle preuve de confiance envers notre groupe et une opportunité de changer notre histoire», a ajouté Rielly, sur le fait que le noyau de l’équipe soit demeuré intact.

Les dernières années ont été particulièrement difficiles pour les Leafs en séries éliminatoires. Parmi leurs plus récents échecs au premier tour, ils ont échappé une avance de 3-1 dans leur série contre le Canadien de Montréal, en 2021, pour finalement perdre en sept matchs.

La saison dernière, ils ont amassé plusieurs records d’équipe, entre autres au niveau des victoires (54) et des points au classement (115), mais ils n’ont pas été en mesure de venir à bout du Lightning de Tampa Bay, qui ont triomphé en sept matchs.

La dernière fois que les Leafs ont remporté une seule série éliminatoire, il faut remonter à la campagne 2003-2004. Depuis ce temps, ils ont perdu chacune de leurs sept séries de premier tour, dont six fois lors d’un match ultime.

«Nous ne sommes pas heureux du déroulement des séries dans les dernières années, a indiqué Rielly. L’année dernière, nous parlions d’une opportunité de revanche et de prouver que nous pouvions passé par-dessus tout cela, mais nous ne l’avons pas fait, alors nous continuerons de dire cela.

«Nous sommes concentrés et confiants en ce groupe, et c’est à nous d’obtenir les résultats attendus. Peu importe quand tu as la chance à la rédemption, avec un groupe qui a eu le cœur brisé l’année précédente, c’est une opportunité plaisante.»

Si le noyau demeure intouché, des joueurs de soutien, eux, ont dû quitter, tandis que d’autres ont joint les Maple Leafs. Ainsi, les gardiens Jack Campbell et Petr Mrazek, ainsi que les attaquants Ilya Mikheyev, Ondrej Kase et Jason Spezza ne font plus partie de l’équipe. Les portiers Matt Murray et Ilya Samsonov, les défenseurs Jordie Benn et Victor Mete, ainsi que les attaquants Calle Jarnkrok et Nicolas Aubé-Kubel ont toutefois été ajoutés au groupe.