MLB

Charles Leblanc s’illustre dans la défaite

Publié | Mis à jour

Le Québécois Charles Leblanc fait tout en son possible pour convaincre les Marlins de lui faire une place comme régulier. Il a frappé deux coups sûrs dans une défaite de 5 à 3 de l’équipe de Miami face aux Nationals, samedi à Washington.

Laissé de côté la veille, le Lavallois a envoyé un message clair au gérant Don Mattingly dès l’assaut initial. Premier frappeur envoyé dans la mêlée, Leblanc a cogné un simple au champ droit avant de voler le deuxième but. Toutefois, ses trois coéquipiers qui lui ont succédé ont été retirés après avoir frappé des ballons.

Leblanc en a ajouté en troisième manche en atteignant le premier but grâce à une frappe en lieu sûr au champ centre. Il a cependant été victime d’un double jeu quelques secondes plus tard.

Les Marlins ont cogné huit coups sûrs contre six pour les Nationals, mais ont manqué d’opportunisme. Jerar Encarnacion a produit deux points en quatrième manche en étirant les bras, et Brian Anderson a été l’auteur du seul autre point des siens grâce à un simple productif.

Après un départ chancelant d’Erick Fedde, les releveurs des Nationals n’ont offert qu’un coup sûr dans les cinq dernières manches du duel. Hunter Harvey (2-1) a ajouté la victoire à son dossier.

Les hôtes ont été portés par la longue balle. Lane Thomas, Luke Voit, Victor Robles et Alex Call ont tous frappé un circuit en solo.

Jeff Brigham (0-1) a subi la défaite, lui qui a permis les longues balles de Voit et Robles.

Les Red Sox humiliés à la maison

La soirée a été longue au Fenway Park pour les partisans des Red Sox de Boston, qui ont vu leurs favoris se faire rosser 9 à 0 par les Royals de Kansas City.

Pendant que Brady Singer (9-4) ne laissait rien aux frappeurs des hôtes, Rich Hill (7-7) s’est fait bardasser par l’équipe du Missouri.

Le lanceur partant des Red Sox a permis huit coups sûrs et quatre points mérités en quatre manches et deux tiers. Il a été incapable de contenir MJ Melendez, Salvador Perez et Bobby Witt, tous auteurs d’un simple productif, ainsi que Vinnie Pasquantino, qui a frappé un double d’un point.

Melendez n’a eu aucune pitié pour les artilleurs adverses. Il a frappé trois coups sûrs, produit deux points et croisé la plaque quatre fois. Pasquantino (trois coups sûrs, trois points produits) et Witt (deux coups sûrs, deux point produits) ont aussi donné des maux de tête aux hommes d’Alex Cora.